•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le président de l'Association des policiers d'Ottawa accusé d'abus de confiance et d'entrave à la justice

Matt Skof en entrevue à Radio-Canada

Le président de l'Association des policiers d'Ottawa, Matt Skof (archives)

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le président de l'Association des policiers d'Ottawa, Matt Skof, a été arrêté mercredi par la Police provinciale de l'Ontario (PPO) pour abus de confiance et entrave à la justice.

La Police provinciale indique qu'elle a reçu une demande d'aide de la part du Service de police d'Ottawa relativement au comportement de l'un de ses agents à l'été 2018, après que des enregistrements eurent fait surface.

La PPO a par la suite lancé une enquête à ce sujet.

M. Skof fait face à des accusations d'abus de confiance et d'entrave à la justice. Radio-Canada a tenté de le joindre, sans succès.

M. Skof, qui en est à son deuxième mandat à la tête de l'Association des policiers d'Ottawa, comparaîtra au palais de justice d'Ottawa le 8 mars.

Les cadres dirigeants de la police d'Ottawa ont été convoqués à une réunion d'urgence mercredi midi.

Le Service de police d'Ottawa a indiqué, par voie de communiqué, avoir suspendu le policier et qu'il ne commenterait pas la nouvelle. Matt Skof est suspendu avec salaire.

Carolle Dionne, porte-parole de la PPO, explique que le corps policier est sollicité par les autres services de police lorsqu'il pourrait y avoir apparence de conflit d'intérêts ou lorsqu'une enquête vise l'un des leurs, et ce, par souci de transparence. La requête passe d'abord par le bureau du commissaire de la PPO et l'enquête suit son cours, souligne-t-elle.

Le conseiller du quartier West Carleton-March, Eli El Chantiry, a pour sa part refusé de commenter en raison de la judiciarisation du dossier.

Par ailleurs, mercredi soir, l'Association des policiers d'Ottawa a soutenu dans une note transmise à ses membres avoir entièrement confiance en son président.

« Journée triste »

Il s'agit d'une journée triste pour la nouvelle présidente de la Commission des services policiers d'Ottawa, la conseillère Diane Deans. Cette dernière souligne que les accusations qui pèsent contre Matt Skof sont sérieuses.

Diane Deans pose pour la caméra dans son bureau.

La présidente de la Commission de services policiers d’Ottawa, Diane Deans.

Photo : Radio-Canada / Simon Lasalle

Malgré les récents développements, la conseillère du quartier Gloucester-Southgate espère pouvoir renforcer la relation entre sa commission et l’Association des policiers d’Ottawa.

Ottawa-Gatineau

Crimes et délits