•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Amos Daragon s'anime à Magog

Quatre personnages de dessin animé
Le roman à succès Amos Daragon de l'auteur Bryan Perro sera adapté au petit écran. Photo: IceWorks Animation

Le projet de dessin animé Amos, Chasseur de Masques, la suite du roman Amos Daragon de l'auteur québécois Bryan Perro, prend vie. La production est en chantier, pour le plus grand bonheur d'IceWorks Animation, qui produit la série.

L'univers de l'auteur québécois Brian Perro s'anime enfin à Magog. Le travail de création a débuté en juin dernier, mais l'écriture des 13 premiers épisodes vient de se terminer.

La prochaine étape, celle de l'animation, débute au mois de mars, pour une durée d'environ sept mois.

Pour le moment, quinze personnes travaillent sur la série à Magog.

IceWorks Animation souhaite créer plus de 50 emplois.

Le plus difficile pour l'équipe est d'ailleurs de recruter de la main-d'oeuvre qualifiée.

Il y a plusieurs étapes de production et à chacune de ces étapes, l'équipe a besoin d'artistes spécialisés.

Ça peut être pour faire du design de personnages, du design de décor, des accessoires. Après, c'est la coloration, le storyboard, [...], le montage. C'est incroyable! Il y a tellement d'étapes en animation.

Sylvain Viau, président d'IceWorks Animation
Le producteur d'IceWorks Animation Sylvain ViauLe producteur d'IceWorks Animation Sylvain Viau Photo : Radio-Canada

Les 13 épisodes de 22 minutes seront diffusés sur les ondes de Radio-Canada et de TFO à compter de l'automne 2019.

Dans cette nouvelle série animée, on retrouve les mêmes personnages des romans de Bryan Perro.

On est très fiers! Je pense que Bryan aussi est très content du résultat. La prochaine étape, c'est de voir animer tous ces personnages-là devant nous. Au mois de mars, on va voir les premiers tests d'animation.

Sylvain Viau, président d'IceWorks Animation

IceWorks Animation fait des démarches présentement pour obtenir du financement auprès du gouvernement.

Plus de 2,7 millions $ sont demandés pour l'élaboration de 26 autres épisodes.

J'ai pris le même dossier de 2017 et j'ai rapproché le ministère en lui disant: " Je pense qu'on vous a démontré que c'est un très bon projet ". La région y croit beaucoup. On a réussi à financer les premiers épisodes. On a besoin d'un appui pour continuer la série, affirme Sylvain Viau, président d'IceWorks Animation.

Le premier épisode sera prêt au mois de juillet.

La série télévisée pourrait être traduite et diffusée ailleurs dans le monde.

Estrie

Séries télé