•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'UPAC arrête quatre personnes pour une fraude liée à l'École de la construction

Un enquêteur de l'UPAC.
Quatre suspects ont été arrêtés par l'UPAC mercredi. Photo: Radio-Canada
La Presse canadienne

L'UPAC a procédé à l'arrestation de quatre personnes, mercredi matin, dans la grande région de Montréal.

Les quatre hommes sont soupçonnés d'avoir participé à un stratagème de fraude et d'abus de confiance au détriment de l'École des métiers de la construction de Montréal (EMCM).

Les enquêteurs de l'Unité permanente anticorruption (UPAC) ont arrêté Alain Prud'homme, Enrico Di Paola, Mathieu Therien et Modesto Abella.

Alain Prud'homme.Selon son compte LinkedIn, Alain Prud'homme a été directeur général de l'École des métiers de la construction de Montréal pendant un peu plus de 20 ans, de 1997 à 2017. Photo : LinkedIn (Alain Prud'homme)

Les suspects se trouvaient à Montréal ou sur la couronne nord.

Ils sont suspectés d'être impliqués dans un stratagème entre un ancien dirigeant de l'établissement d'enseignement et des fournisseurs de services.

Les chefs d'accusation déposés contre les quatre individus incluent une fraude de plus de 5000 $ et usage de faux.

Alain Prud'homme devra aussi faire face à des chefs d'accusation d'emploi, de possession ou de trafic d'un document contrefait; de commissions secrètes; de possession de biens criminellement obtenus; de fraude envers le gouvernement.

Certains de ses coaccusés devront aussi se défendre contre des chefs de fraude envers le gouvernement et d'avoir perçu des commissions secrètes.

Selon le communiqué de presse publié par l'UPAC, l'enquête a été menée en collaboration avec Revenu Québec.

Fraude

Justice et faits divers