•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un ministre fédéral espère des travaux cet été pour la route 138

Le ministre Champagne donnant un discours.
De passage à Sept-Îles, le ministre fédéral François-Philippe Champagne a rencontré des décideurs politiques et gens d'affaires de toute la Côte-Nord. Photo: Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau
Radio-Canada

En visite à Sept-Îles, le ministre de l'Infrastructure et des Collectivités du Canada, François-Philippe Champagne, a dit espérer être en mesure d'annoncer le lancement de la construction des deux prochains tronçons de la route 138 à temps pour la prochaine saison de construction au printemps.

Québec a déposé une demande de contribution de 94 millions de dollars d'Ottawa pour réaliser ces tronçons qui relieraient respectivement Kegaska à La Romaine et Tête-à-la-Baleine et La Tabatière, pour un total d'environ 85 kilomètres.

De passage à l'émission Bonjour la côte, mercredi, François-Philippe Champagne a reconnu que les discussions à cet effet vont bon train.

Écoutez l'entrevue du ministre ici

Le ministre se sent interpelé par les décideurs politiques de la Côte-Nord qui ont fait front commun pour le convaincre de l'importance de compléter la route 138 et de relier l'ensemble de la région au reste du Canada.

Il a dit avoir rarement vu un si fort consensus autour d'un projet dans l'ensemble d'une région, tant chez les leaders autochtones que chez les non-Autochtones.

M. Champagne admet également que les 400 kilomètres manquants pour relier Blanc-Sablon au reste de la 138 constituent un dossier ambitieux et complexe, et que les provinces visées doivent en faire partie.

François-Philippe Champagne, ministre fédéral de l'Infrastructure et des Collectivités, en studio à Radio-Canada Côte-NordFrançois-Philippe Champagne, ministre fédéral de l'Infrastructure et des Collectivités, en studio à Radio-Canada Côte-Nord Photo : Radio-Canada / Lydianne Ouimet

Devant la volonté du ministre québécois des Transports François Bonnardel de voir ce projet réalisé d'ici 10 ans, François-Philippe Champagne évite de s’engager.

Je vais d’abord laisser la province élaborer le projet qu’ils voudraient voir, dit le ministre qui reconnait toutefois un intérêt certain à voir le Canada raccordé « d’un océan à l’autre ».

C'est aussi l'intérêt du côté de Terre-Neuve-et-Labrador. Donc moi, je comprends tout ça; le développement récréotouristique, le développement de nos ressources naturelles.

François-Philippe Champagne, ministre de l'Infrastructure et des Collectivités du Canada

Rencontres

En plus de rencontrer les élus et intervenants du domaine des transports, François-Philippe Champagne s'est également adressé aux gens d'affaires réunis devant la Chambre de commerce et a visité le Cégep de Sept-Îles en après-midi.

L'agenda du ministre prévoyait une visite du nouveau Centre régional d'éducation des adultes de Uashat.

Côte-Nord

Infrastructures