•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le musicien de blues Gary Sappier est décédé

Gary Sappier joue de la guitare sur scène
L'artiste malécite Gary Sappier est décédé, mardi, à l'issue d'une courte maladie. Photo: Facebook

L'artiste Gary Sappier, père de quatre enfants et fier membre de la Première Nation de Tobique, au Nouveau-Brunswick, est décédé mardi à l'âge de 49 ans.

Les causes de sa mort ne sont pas rendues publiques. Il a été admis à l’hôpital le 14 janvier après avoir souffert de malaises pendant quelques semaines.

Il est connu au Nouveau-Brunswick pour ses spectacles dynamiques durant le Festival de jazz et bluesHarvest, de Fredericton, et durant l’événement annuel de l'Association de la musique de la côte Est, entre autres. Il s’est aussi produit ailleurs en Amérique du Nord et dans le monde.

Il interprétait sa musique pour tout le monde, affirme Brad Sappier, ami de longue date de l’artiste. Peu importe le public, il jouait des chansons qu’il connaissait ou qu’il avait composées lui-même.

Il avait toujours le mot pour rire et il aimait divertir son entourage, explique un autre ami de longue date, le guitariste et chanteur Hubert Francis, de la Première Nation d’Elsipogtog.

Une foule écoute les artistes qui jouent sur une scène extérieureLe groupe de blues de Gary Sappier, photographié ci-dessus lors d’un spectacle à l’Île-du-Prince-Édouard, a reçu au total huit nominations de l’Association de la musique de la côte Est, et d’autres nominations aux Indigenous Music Awards et à Musique Nouveau-Brunswick. Photo : Facebook

Gary Sappier avait un grand coeur dès son enfance, souligne Hubert Francis, et il se passionnait pour la musique comme son père, qui portait le même nom et qui jouait de la basse et du synthétiseur.

Dès l’adolescence, le jeune Gary Sappier jouait de la batterie et de la guitare. Il a donné ses premiers spectacles dans sa communauté.

Il avait quelque chose à partager avec le monde entier.

Brad Sappier., ami de Gary Sappier

L’artiste néo-brunswickois a publié en 2003 un album intitulé The Gary Sappier Experience. Il a reçu cette même année sa première nomination au prix de l’enregistrement autochtone de l’année, de l’Association de la musique de la côte Est, pour sa chanson intitulée South Train.

Du blues pour les soldats canadiens en Afghanistan

Gary Sappier a fait partie d’un groupe de 15 artistes canadiens qui se sont produits en 2006 devant les Forces canadiennes déployées en Afghanistan.

Il s’est aussi produit en première partie dans le cadre de spectacles deTrooper, Dr. Hook et du Medicine Show.

Gary Sappier s’est récemment produit en Guyane française, selon Hubert Francis, dans le cadre d’échanges culturels entre des groupes autochtones d’Amérique du Nord et du Sud.

Il a démontré à quel point il aspirait à progresser en tant que musicien, ajoute Brad Sappier.

D’après un reportage de Julia Wright, de CBC

Nouveau-Brunswick

Autochtones