•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Poivre de Cayenne dans le métro : un homme est arrêté

Des centaines de personnes immobilisées sur le quai de la station Lionel-Groulx.
L'incident avait paralysé une bonne partie du réseau du métro, plus tôt ce mois-ci. Photo: Radio-Canada / Kate McKenna

Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a arrêté un résident de Rosemont qu'il croit être celui qui a répandu du poivre de Cayenne dans le métro, il y a deux semaines, causant une importante interruption de service, en pleine heure de pointe matinale.

L'homme de 38 ans a été appréhendé dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve, a fait savoir mercredi matin le SPVM. Des images captées par des caméras de surveillance avaient permis d'identifier le suspect, déjà connu des policiers.

L'arrestation a eu lieu vers 0 h 30, dans la nuit de mardi à mercredi.

L'homme en question s'appelle Serge Panneton-Nadon. Ce dernier a comparu au palais de justice de Montréal mercredi. Six chefs d'accusation ont été déposés contre lui, dont voies de fait armées contre la victime, Réginald Joseph, qui avait témoigné dans les médias à la suite de l'incident.

Le Rosemontois fait également face à des accusations de possession d'une arme prohibée, de possession d'une arme dans un dessein dangereux et de possession de stupéfiants.

Enfin, on lui reproche aussi d'avoir « empêché, interrompu ou gêné l'emploi, la jouissance ou l'exploitation légitime d'un bien d'une valeur de plus de 5000 $ », soit... le métro de Montréal.

Le 9 janvier dernier, une dispute avait éclaté entre deux hommes à la station de métro Champ-de-Mars, tout près de la station Berri-UQAM, où convergent les lignes verte, orange et jaune. L’un d’eux avait tenté d’asperger l’autre de poivre de Cayenne.

Une quinzaine de personnes avaient été incommodées. Certaines avaient souffert de toux persistante dans les minutes suivant l'incident.

La circulation des trains avait été suspendue plusieurs minutes sur une partie des lignes orange et verte de même que sur la ligne jaune, le temps de procéder à une ventilation d'urgence pour éviter que le gaz présent dans l'air ne se répande dans d'autres stations à travers les tunnels et les voitures.

Les passagers avaient été évacués pour faciliter la ventilation.

Agressé pour un téléphone

Le SPVM a aussi annoncé mercredi l’arrestation la veille d’un homme de 29 ans qui aurait agressé un passager du métro en septembre pour lui dérober son iPhone 8.

Le suspect a été retrouvé grâce à des informations obtenues du public, après que le SPVM eut publié sa description.

Il devrait comparaître en cour « dans les prochains jours, sous des accusations de voies de fait, de vol ou possiblement même de vol qualifié », a indiqué l'agent Jean-Pierre Brabant.

Le 24 septembre, alors qu’un train arrivait à la station Pie-IX, sur la ligne verte, un homme se serait approché de la victime, qui était concentrée sur son téléphone portable, et lui aurait assené un coup de pied au visage, puis trois ou quatre autres coups à la tête. Il se serait ensuite emparé de l’appareil et aurait pris la fuite dans la station. La victime ne connaissait pas son agresseur, selon la police.

Le suspect aurait d’abord tenté d’agir de la même manière avec un autre passager, mais celui-ci aurait réussi à éviter son coup de pied.

Avec la collaboration d'Olivier Bachand

Grand Montréal

Crimes et délits