•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La douance chez l'enfant encore très peu connue

Des élèves dans une classe.
Les enfants surdoués ont des besoins dans les domaines de la rapidité d’apprentissage, de la réduction de la répétition et de la qualité de l’enseignement, affirme l'auteure d'un livre sur la douance, Marianne Bélanger. Photo: iStock / dolgachov

Même s'il existe peu de recherches au sujet des élèves surdoués, des études récentes commencent à démontrer qu'il y a un coût évident pour la société lorsque ces derniers n'exploitent pas leur plein potentiel, affirme la psychologue et neuropsychologue, et auteure du livre La douance : comprendre le haut potentiel intellectuel et créatif, Marianne Bélanger.

« On sait pertinemment aujourd’hui que les enfants surdoués ont des besoins particuliers. Si ces besoins ne sont pas remplis, ils vont sous-performer, mais ils vont surtout risquer de développer des difficultés de santé psychologique », affirme Marianne Bélanger.

Selon elle, les enfants qui ne retrouvent pas ce dont ils ont besoin à l’école vont aller se nourrir à l’extérieur de l’école.

Les enfants surdoués ont des besoins sur les plans de la rapidité d’apprentissage, de la réduction de la répétition et de la qualité de l’enseignement.

« Il y a des coûts pour la société qui ont été chiffrés en France et aux États-Unis et qui ont mené à des lois sur l’éducation », ajoute l’auteure.

Mme Bélanger travaille avec les enfants surdoués depuis 15 ans. Elle indique que la population commence tout juste à parler de la douance.

« Malheureusement, c’est encore un sujet [la douance] très tabou », affirme-t-elle.

Il existe plus de recherches qu’on ne le croit sur les enfants surdoués, mais il en existe très peu en français, affirme l’auteure.

Elle explique qu’il y a une différence entre les enfants surdoués et les enfants talentueux.

« Quand on parle de douance ou de surdouance, c’est un concept multidimensionnel qui touche n’importe quel domaine chez l’être humain », ajoute-t-elle.

Elle évoque notamment les domaines intellectuel, artistique, musical et sportif.

« Un enfant doué, c’est un enfant qui présente un haut potentiel dans un de ces domaines », affirme Marianne Bélanger. Cependant, ce n’est pas tout.

Les enfants surdoués possèdent deux éléments supplémentaires : un haut niveau de créativité et un haut niveau d’engagement dans le domaine d’aptitude, selon Mme Bélanger.

« Quand on a les trois éléments qui fonctionnent ensemble, on voit naître autre chose », explique-t-elle.

Manitoba

Enfance