•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des passagers passent la nuit sur le traversier Matane–Côte-Nord

Navire à quai.
Le CTMA Vacancier de retour au quai de Matane, mercredi matin Photo: Radio-Canada
Jean-François Deschênes

Après une nuit au large, le CTMA Vacancier reprendra le service à 14 h mercredi. L'équipage du navire qui assure la liaison entre Matane et la Côte-Nord a été forcé de rester au large la nuit dernière, le temps de réparer un bris au moteur. Les passagers, quant à eux, ont dû faire preuve de patience. La Société des traversiers du Québec(STQ) assure que leur sécurité n'a jamais été compromise.

Le bris mécanique est survenu alors que le CTMA Vacancier tentait de se frayer un chemin dans la glace pour entrer au quai de Matane, explique le porte-parole de la STQ, Alexandre Lavoie. C'est à ce moment qu'un problème au moteur a été constaté.

M. Lavoie souligne aussi que l'aide d'un brise-glace a été demandée à la Garde côtière, qui n'a pu se rendre sur place. C'est pour cette raison que la décision a été prise de réparer le moteur au large. Par la suite, l'équipe a réussi à donner assez de puissance au moteur pour entrer à quai vers 7 h 15.

Le navire a dû rester au large une partie de la nuit pendant que l'équipe sur place s'activait à faire les réparations nécessaires.

Alexandre Lavoie, porte-parole de la STQ

Ce matin, la STQ a décidé de laisser l'équipage se reposer avant de reprendre le service. Il faut comprendre que ces gens-là ont travaillé toute la nuit à déterminer la nature du bris et à le réparer. Donc le capitaine a décidé de rester à quai.

Les températures moins froides annoncées pour les prochains jours laissent croire aux autorités que les navires auront plus de facilité à circuler.

Explications de la CTMA

La CTMA, la Coopérative de transport maritime et aérien, explique que c'est un des moteurs principaux qui a été la source du problème la nuit dernière.

Le bris est lié à l'usure normale des pièces d'un navire âgé de 46 ans, ce n'est pas les glaces qui ont causé ce problème, explique le directeur des opérations maritimes, Mario Landry. Il ajoute qu'une pièce de remplacement se trouvait à bord ce qui a facilité la réparation.

Au large du fleuve, un navire avance sur l'eau glacée.Le traversier F.-A.-Gauthier lors de son arrivée au chantier maritime de Lévis. Photo : Radio-Canada / Jean-Luc Blanchet

Le navire des Îles-de-la-Madeleine est à Matane pour remplacer le F.-A.-Gauthier qui est lui-même en cale sèche au chantier maritime de Lévis pour tenter de trouver une solution au problème de vibration aux propulseurs.

Le CTMA Vacancier est à Matane jusqu’au 1er février. Après, il doit retourner assurer la desserte entre Souris, à l'Île-du-Prince-Édouard, et Cap-aux-Meules, aux Îles-de-la-Madeleine.

La STQ a récemment acheté le navire Apollo, qui assurera la liaison entre Matane et la Côte-Nord à partir de ce moment.

Le navire ApolloLe navire Apollo Photo : Radio-Canada

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Société