•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rejet de la plupart des accusations de Résolu contre Greenpeace

L'usine de Produits Forestiers Résolu de Senneterre avec, aux devants, une centaine d'arbres coupés empilés.
L'usine de Produits forestiers Résolu de Senneterre, en Abitibi-Témiscamingue Photo: Radio-Canada / Jean-Marc Belzile
La Presse canadienne

Produits forestiers Résolu a vu la plus grande partie de sa poursuite contre des groupes de protection de l'environnement être rejetée par un juge californien.

La société montréalaise avait intenté la poursuite contre Greenpeace, Stand.earth et plusieurs personnes.

Résolu affirme que les écologistes l'ont diffamée en affirmant, entre autres choses, que certaines de ses activités de coupe avaient lieu dans une région du Québec où ce n'était pas le cas.

Résolu a également porté des accusations de manœuvres frauduleuses contre les groupes. Mais le juge a rejeté la plupart de ces accusations, y compris celles de manœuvres frauduleuses.

Il a conclu que la poursuite intentée par Résolu visait à faire taire ceux qui critiquent les actions de l'entreprise.

Les accusations au sujet de la région de coupe ont été maintenues.

Résolu a intenté un procès similaire en Ontario contre Greenpeace Canada.

Industrie forestière

Justice et faits divers