•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’aéroport de Matane bientôt remis à neuf

Avion-ambulance de type Dash-8

Avion-ambulance de type Dash-8

Photo : Courtoisie : Aéroport de Matane

Joane Bérubé

Des travaux de 7,5 millions $ débuteront sous peu à l'aéroport de Matane. D'ici deux ans, l'aéroport aura complètement fait peau neuve.

Pour le conseiller municipal, Eddy Métivier, le lancement des travaux constitue l’aboutissement d’un travail amorcé en 2015, au moment où la ville songeait sérieusement à fermer son aéroport.

Il a d'abord fallu convaincre les élus et la population de l’utilité d’une telle infrastructure. L’achalandage des deux dernières années est venu confirmer le besoin d’une telle installation.

La seconde lutte a été celle du retour de l’avion-ambulance.

Une cinquantaine de patients par année sont maintenant évacués d’urgence à partir de Matane, et ce, depuis presque deux ans.

Eddy Métivier est membre du comité des usagers de l'aéroport de MataneAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Eddy Métivier, membre du comité des usagers de l'aéroport de Matane

Photo : Radio-Canada

La question du financement pour rénover l’infrastructure négligée pendant de nombreuses années a aussi été une bataille à mener.

Après avoir essuyé plus d’un refus depuis 2017, la demande de subvention de la Municipalité a finalement été acceptée en décembre dernier.

Québec financera 75 % de la facture et versera 5 millions $. Le reste sera assumé par la municipalité.

Deux ans de chantier

Déjà, certains travaux ont été entrepris, dont le design d’une approche avec GPS.

Le principal chantier en 2019 sera le remplacement de la clôture.

L’avion-ambulance n’atterrit actuellement que durant le jour, car les accès ne sont pas sécurisés.

Des animaux, des motoneigistes et même des piétons peuvent traverser la piste.

Ce travail effectué, l’évacuation médicale pourra s’effectuer 24 heures sur 24.

Des travaux d’émondage seront aussi réalisés afin de permettre une approche dite de précision, selon les normes de Transports Canada.

avion-ambulance.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les vols ont été suspendus en 2012 à Matane par mesure de sécurité.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Des appels d’offres seront aussi lancés pour la seconde phase des travaux qui se déroulera en 2020.

Le drainage et l’asphaltage de la piste ainsi que la construction d’une nouvelle aérogare sont prévus pour l’an prochain.

Une station météorologique sera aussi installée.

À terme, quand le chantier sera complété, le Jet Challenger, l’avion-hôpital, du service aérien gouvernemental pourra se poser sur la piste de Matane pour l’évacuation des patients.

Présentement, seul le Dash-8, plus lent, peut atterrir à Matane.

Un réseau régional

Pour Eddy Métivier, la consolidation des petits aéroports comme celui de Matane vient consolider tout un réseau.

Il rappelle que Rimouski, Mont-Joli, Matane, Sainte-Anne-Monts sont des villes sous l’influence d’un climat maritime et changeant.

Ce qu’il faut retenir, estime Eddy Métivier, c’est la complémentarité du réseau des aéroports régionaux. Pour l’évacuation médicale des gens, c’est un atout. 

avion-ambulance et ambulanceAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Mars 2017 : l'avion de type Dash-8 transfert deux patients dans un hôpital de Québec.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

L’aéroport de Matane deviendra aussi un complément pour l’aviation privée, relève M. Métivier.

À Mont-Joli, dit-il, il n’y a pas de places pour les petits hangars et les avions privés. Matane, on veut jouer cette carte avec les visiteurs, les touristes. 

La Ville songe maintenant à baptiser l’aéroport du nom de pionniers de l’aviation matanaise.

Des discussions auront lieu dans les prochaines semaines avec les personnes concernées.

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Économie