•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le veston de Dennis Oland manipulé à mains nues par un enquêteur

Cette image, prise d'une vidéo de surveillance, montre Dennis Oland portant des pantalons beiges et un veston foncé, le soir où son père aurait été tué.

Cette image, prise d'une vidéo de surveillance, montre Dennis Oland portant des pantalons beiges et un veston foncé, le soir où son père aurait été tué.

Photo : Pièce à conviction

Radio-Canada

La veste brune tachée de sang de Dennis Oland, un élément de preuve clé de la Couronne, a été manipulée à mains nues par l'ancien enquêteur en chef, a-t-on appris mardi lors de son procès pour le meurtre de son père, Richard Oland, propriétaire de la brasserie Moosehead.

La veste a ensuite été pliée et placée dans un sac en papier brun mesurant environ 30 cm sur 30 cm. Elle y est restée pendant environ quatre mois avant d’être examinée de manière médico-légale, a expliqué l’agent de la police de Saint-Jean David MacDonald.

L'enquêteur en scène de crime David MacDonald était chargé de saisir des objets lors de l’exécution d’un mandat de perquisition au domicile de Dennis Oland, à Rothesay, le 14 juillet 2011, soit une semaine après la découverte du corps de son père.

L'agent de la force policière de Saint-Jean en uniforme, David MacDonald.

L'enquêteur David MacDonald devrait être interrogé par la défense mercredi.

Photo : Radio-Canada

David MacDonald assure avoir demandé à son collègue Rick Russell d’identifier les objets qu’il souhaitait récupérer dans le placard de la chambre principale. Il a identifié une veste brune en la saisissant avec sa main, a déclaré David MacDonald.

L’avocate de la Couronne Jill Knee lui a alors demandé si Rick Russell portait quelque chose pour protéger ses mains. Il avait les mains nues, a répondu David MacDonald.

Est-il normal de toucher un objet de cette manière lorsque vous le saisissez pour une enquête? a demandé l’avocate. Non, a simplement répondu le policier.

Des taches de sang

Lorsqu'il a examiné la veste, David MacDonald a remarqué une tache rouge semblable à du sang sur l'un des coudes. Il en a ensuite trouvé trois autres : deux sur le coude droit et une sur l'épaule gauche, a-t-il déclaré.

Le veston brun de Dennis Oland

La Cour d'appel du N.-B. a estimé que le juge de première instance s'était trompé dans ses instructions aux jurés concernant le veston que portait Dennis Oland lorsqu'il a visité son père, peu avant le meurtre.

Photo : Photo présentée en preuve au procès de Dennis Oland

Au début du procès, en novembre, la procureure Jill Knee a affirmé que l’ADN de la victime avait été retrouvé sur le veston brun de Dennis Oland.

Dennis Oland a dit à la police qu’il portait un veston bleu lors de sa dernière visite au bureau de son père, quelques heures avant que ce dernier soit retrouvé mort. Une vidéo de sécurité et un témoignage ont toutefois confirmé, lors du premier procès, en 2015, qu’il portait plutôt une veste brune.

Richard Oland a été trouvé sans vie le matin du 7 juillet 2011, dans son bureau du centre-ville de Saint-Jean.

L'homme d'affaires de 69 ans, ancien dirigeant de la brasserie Moosehead, avait été battu à mort.

Son fils, Dennis Oland, a été inculpé de meurtre au deuxième degré en 2013.

Il a été condamné en 2015, mais le verdict du jury a été annulé en appel en 2016, et un nouveau procès a été ordonné.

Nouveau-Brunswick

Procès et poursuites