•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Manitobains pourront prêter serment sur une plume d'aigle

Des plumes d'aigles disposées sur une table.
Les Manitobains auront désormais trois options pour prêter serment devant les agents de la GRC. Photo: Radio-Canada
Laïssa Pamou

Les victimes, les policiers, les témoins ainsi que les suspects du Manitoba pourront désormais tenir une plume d'aigle pour prêter serment dans tous les détachements de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) au Manitoba.

Prêter serment sur une plume d'aigle aura désormais la même valeur que de prêter serment sur la Bible ou de faire une affirmation solennelle.

L’aîné autochtone Wanbdi Wakita a purifié plus de 80 plumes d’aigles mardi, au quartier général de la GRC du Manitoba, à Winnipeg, où a été lancée l’initiative. Ces plumes seront distribuées dans tous les détachements de la province.

Deux hommes assis dans une salle. avec des vêtements blues et l’autre avec un uniforme rouge.Wanbdi Wakita et Scott Kolody Photo : Radio-Canada

Selon le commissaire adjoint de la GRC au Manitoba, Scott Kolody, l’introduction de cette troisième option dans la prestation de serment est un moment historique pour la province.

C’est très important pour nous. [...] Les victimes à qui nous avons parlé nous ont confié que la plume d’aigle leur apporte la force et le bien-être.

Scott Kolody, commissaire adjoint, GRC Manitoba,

Dans les traditions autochtones, l’aigle est un animal sacré. « Il est le messager entre les humains et le créateur », expliqué l’aîné Wanbdi Wakita. « La plume d’aigle symbolise le respect, l’honneur, l’humilité, la vérité, l’amour, la force la liberté et plusieurs autres valeurs chères aux Premières Nations. »

Un pas vers la réconciliation

Le chef régional de l’Assemblée des Premières Nations du Manitoba, Kevin Hart, déplore que les Autochtones aient dû jurer sur la Bible pendant des années. Selon lui, l’introduction de cette option est une marque de reconnaissance des valeurs spirituelles qui aidera au processus de réconciliation.

Du côté de la GRC, le porte-parole Robert Cyrenne est convaincu que la présence de ces plumes dans ses locaux améliorera la relation et facilitera la communication avec les communautés autochtones.

Avoir la plume d’aigle purifiée par un aîné dans les détachements de la GRC permettra aux Autochtones qui viendront de comprendre que la GRC est un partenaire.

Robert Cyrenne, porte-parole de la GRC au Manitoba

Lorsque les plumes purifiées arriveront dans les détachements de la GRC, elles devront être gardées dans un coffre à l’abri de l’alcool et de la drogue. Si, par accident, elles sont souillées par ces deux éléments, elles devront de nouveau être purifiées dans un très court délai.

Les personnes qui choisiront la plume d'aigle pour prêter serment, la tiendront à deux mains et prononceront leur serment selon une règle définie par la GRC et les aînés autochtones.

Le Manitoba devient la deuxième province, après la Nouvelle-Écosse, à permettre de prêter serment à l'aide d'une plume d’aigle au Canada.

Manitoba

Autochtones