•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cadotte gardait sur lui une seringue, selon le frère de la victime

Michel Cadotte au palais de justice de Montréal.

Michel Cadotte au palais de justice de Montréal

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Au procès pour meurtre de Michel Cadotte à Montréal, la cour a appris que l'accusé pensait déjà, en 2016, à abréger les souffrances de sa conjointe Jocelyne Lizotte, qui était gravement atteinte de la maladie d'Alzheimer.

Le frère de la victime, Sylvain Lizotte, s'est présenté à la barre des témoins mardi matin au palais de justice de Montréal. Il a témoigné pour dire que sa soeur était comme une deuxième mère pour lui et que l’accusé Michel Cadotte était son grand ami.

Il a dit qu’il trouvait très difficile de voir sa soeur malade, qu’elle ne le reconnaissait pas, ne communiquait pas et que cela était si pénible qu'il n'allait plus la voir.

Il a par ailleurs rapporté une conversation qu’il a eue avec Michel Cadotte un an avant le drame.

En 2016, lorsque l'accusé a appris que sa femme ne pouvait pas obtenir l'aide médicale à mourir, parce qu'elle ne pouvait pas donner son consentement et qu’elle n’était pas en fin de vie, il lui aurait dit : « J'ai une seringue que je traîne avec moi et si je suis tanné, je vais m'en servir pour ta sœur ».

Sylvain Lizotte dit avoir découragé Michel Cadotte d'agir ainsi.

Le patrouilleur du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) Mathieu Bélanger a raconté en cour que le jour du drame, le 20 février 2017 en début d'après-midi, il s'est rendu dans la chambre de la victime. À son arrivée sur les lieux, la porte était fermée, tout était silencieux. L'accusé, Michel Cadotte, caressait les cheveux de sa femme, selon lui.

D'après le témoignage de l'agent Bélanger, avant de se rendre à la police, M. Cadotte a donné un baiser à sa conjointe. Il a pris un petit moment, puis il a tendu les poignets et a été mis en état d'arrestation.

Avec les informations de Karine Bastien

Grand Montréal

Procès et poursuites