•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dépenses excessives à Victoria : 5 allégations surprenantes contenues dans le rapport

Deux hommes aux cheveux blancs assis côte à côte.
Le sergent d'armes du Parlement, Gary Lenz, et le greffier, Craig James Photo: CBC
Michaële Perron-Langlais

Des abonnements à des magazines, une fendeuse à bois ou encore des barres de chocolat : la liste des dépenses attribuées à deux hauts fonctionnaires de Victoria et jugées excessives par le président de l'Assemblée législative, Darryl Plecas, comprend certains éléments surprenants.

Dans un rapport de 76 pages dévoilé lundi, M. Plecas soutient que le sergent d'armes, Gary Lenz, et le greffier, Craig James, ont effectué des dépenses contestables et pris des décisions administratives qui pourraient coûter des millions de dollars à l’Assemblée.

Les deux hommes, suspendus de leurs fonctions depuis le 20 novembre, réfutent les allégations contenues dans le rapport de Darryl Plecas.

Aucune accusation criminelle n’a été déposée contre eux.

Voici cinq exemples des dépenses qui leur sont reprochées.

1. Des « uniformes » achetés au Royaume-Uni

Selon les informations contenues dans le rapport du président de l’Assemblée législative, Craig James et Gary Lenz ont tous les deux présenté des demandes de remboursement pour des complets achetés chez Ede & Ravenscroft, « les plus anciens tailleurs de Londres », affirmant qu’il s’agissait d’achats d’« uniformes ».

La facture de Craig James s’élève à 1327,29 $, et celle de Gary Lenz, à 666,11 $, indique le rapport. Darryl Plecas allègue que des achats semblables ont été présentés comme « faisant partie de l’uniforme » à d’autres occasions.

Lorsqu’ils se trouvent à l’Assemblée législative, le greffier et le sergent d’armes ne sont toutefois pas habillés en costume-cravate. Ils doivent plutôt porter une blouse, un chandail et un pantalon gris ou noir.

2. Une fendeuse à bois

Darryl Plecas indique également qu’une fendeuse à bois et des outils ont été achetés par l’Assemblée législative pour environ 13 200 $, mais que ceux-ci n’ont jamais été livrés au parlement.

Il allègue que la fendeuse et les outils ont été apportés directement à la résidence de Craig James, où il s'en est servi avec Gary Lenz à des fins personnelles.

Une machine servant à fendre du boisDarryl Plecas dit que l'Assemblée législative a payé 3200 $ pour cette machine servant à fendre du bois. Photo : Mike McArthur/CBC

Ces achats auraient initialement été effectués afin de couper tout arbre qui pouvait un jour tomber sur les terrains du parlement.

Cette explication ne satisfaisait pas Darryl Plecas. « Un tel scénario semble très hypothétique, écrit-il. Et si cela devait arriver et que les services d’urgence n’étaient pas en mesure de s’occuper de la situation, une tronçonneuse et une hache devraient suffire. »

3. De nombreux abonnements

Craig James aurait présenté des reçus de 5000 $ en abonnements à divers services en ligne. Ceux-ci comprennent, entre autres :

  • un abonnement mensuel au service de diffusion en continu Apple Music;
  • un abonnement au magazine Palm Spring Life;
  • des abonnements aux revues Bicyling et Electric Bike Action.

4. Une camionnette remplie d’alcool

Le rapport mentionne des soupçons à l’égard de faits survenus à la suite d’une conférence organisée par le greffier en 2012 ou 2013. Une importante quantité de bouteilles d’alcool achetées par l’Assemblée auraient été placées dans la camionnette de Craig James après celle-ci.

Des achats totalisant 8789,84 $ en alcool auraient été effectués pendant cette période.

Le président de l’Assemblée législative précise que ces allégations méritent une enquête plus approfondie.

5. Des dépenses de voyages exagérées

Une grande partie des dépenses excessives reprochées à Craig James et à Gary Lenz dans le rapport ont été effectuées lors de voyages à l’étranger, notamment à Londres.

Darryl Plecas affirme que les deux hommes ont dormi dans des hôtels luxueux, voyagé en classe affaires et demandé des indemnités quotidiennes alors que leurs repas étaient fournis. Ils auraient aussi réclamé des remboursements pour des achats personnels comme des montres et des barres de chocolat.

Colombie-Britannique et Yukon

Politique provinciale