•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Joé Juneau instaurera un programme de hockey à Uashat-Maliotenam

Joé Juneau et des jeunes du Nunavik lors d'un entraînement (archives)

Comme d'autres ailleurs au Québec, des jeunes de Uashat-Maliotenam pourront participer au programme de hockey de Joé Juneau.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le programme de hockey-école mis sur pied par Joé Juneau, déjà éprouvé dans diverses communautés autochtones, sera implanté à Uashat-Maliotenam à compter de la prochaine rentrée scolaire.

L’implantation du programme à Uashat-Maliotenam se fera de façon graduelle et ce sont les jeunes de deuxième et troisième année qui seront visés dans un premier temps.

Joé Juneau a commencé à recruter le personnel qui chapeautera le programme dans la région.

L’ancien joueur du Canadien de Montréal sera dans la région la fin de semaine prochaine notamment pour continuer à constituer son équipe d’entraîneurs.

Une séance d’information sera organisée par le conseil de bande de Uashat-Maliotenam pour les parents au Musée Shaputuan, le 28 janvier, à compter de 18 h.

L’ancien centre du Canadien a développé une expertise dans l’enseignement du hockey aux jeunes Autochtones et a déjà travaillé avec plusieurs communautés.

Sur la Côte-Nord, son programme connaît notamment beaucoup de succès avec les Naskapis de Kawawachikamach. Dans cette communauté, un quatrième groupe sera ajouté au programme cette année. Il sera composé de jeunes du secondaire qui poursuivront ainsi l’aventure au-delà du primaire.

Joé Juneau donne ses instructions à de jeunes hockeyeurs de Kawawachikamach sur la patinoire locale.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Joé Juneau donne des conseils à de jeunes hockeyeurs de Kawawachikamach.

Photo : Gracieuseté de Joé Juneau

D’autres communautés au Québec seraient d’ailleurs intéressées à instaurer le programme selon M. Juneau.

« Sur la Basse-Côte-Nord, on aurait peut-être Natashquan qui s’ajouterait », avance l’ancien hockeyeur professionnel.

L’école avant tout

Les jeunes doivent faire preuve d’un peu de sérieux à l’école, sinon ils ne peuvent pas participer au programme.

Il permet aux jeunes de développer un lien plus positif avec l’école et même de leur donner envie d’y retourner.

Souvent, ce sont les trois séances d’éducation physique de la semaine qui sont remplacées par un cours sur la glace.

Outre des techniques de base de hockey, c’est aussi une occasion d’en apprendre plus sur la persévérance et l’esprit d’équipe.

Joé Juneau souligne que les valeurs de base du programme sont les mêmes dans toutes les communautés et que, dans tous les cas, la persévérance scolaire est au cœur du programme.

« Les critères de participation au programme, c’est par rapport à la présence, l’effort et le comportement en classe. […] Les jeunes doivent vraiment mériter leur participation au programme de façon hebdomadaire. »

Avec les informations de François Robert

Côte-Nord

Hockey