•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Contre-poursuite de Belinda Stronach contre son père

Un homme discute avec une femme.

Belinda et Frank Stronach lors d'une assemblée générale annuelle de Magna International à Markham, en Ontario, en 2010

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

La Presse canadienne

Belinda Stronach a déposé une contre-poursuite contre son père, Frank Stronach, l'un des plus importants hommes d'affaires au Canada. Elle soutient que son père a perdu d'énormes sommes d'argent.

Dans une déclaration déposée à la Cour supérieure de justice de l’Ontario lundi, Belinda Stronach soutient que son père lui doit environ 33 millions de dollars. Il s’agirait de montants qu’elle lui a remis pour une course électorale en Autriche et pour régler des impôts impayés dans le pays.

Le fondateur de Magna International, un fabricant de pièces d’automobiles, a poursuivi sa fille, l'ancienne députée Belinda Stronach, et ses petits-enfants l’an dernier pour plus de 500 millions de dollars, affirmant qu'ils dilapident la fortune familiale.

Frank Stronach a accusé sa fille et son ancien partenaire commercial Alon Ossip d’utiliser des fonds familiaux à des fins personnelles.

Le conflit porte sur le contrôle du Stronach Group qui gère notamment un réseau d’hippodromes.

Dans le mémoire de défense déposé lundi, Mme Stronach déclare qu'elle devait intervenir pour enrayer les pertes de centaines de millions de dollars dépensés dans un ranch de bétail, un parcours de golf et d’autres projets.

L'approche entrepreneuriale de Frank vis-à-vis de la compagnie a finalement été déconnectée par rapport à la demande du marché, peut-on lire dans le document.

Belinda Stronach et Alon Ossip décrivent tous deux Frank Stronach comme un homme d’affaires qui s'intéressait à de nombreuses entreprises à l’extérieur du secteur automobile : des magazines, une station de ski, un projet de parc thématique autrichien et des boissons énergisantes.

Mme Stronach déclare aussi que son père a récemment dépensé des centaines de millions de dollars dans une opération agricole en Floride et un terrain de golf, et que les entreprises en agriculture ont entraîné des pertes de plus de 100 millions de dollars américains.

Les dépenses incluent également deux statues de Pégase pour un parcours de courses de chevaux, dont le coût initial a été estimé à 6 millions de dollars, mais a atteint 55 millions de dollars.

Dans l’ensemble, les accusés estiment que les dépenses de Frank Stronach et ses décisions commerciales douteuses ont réduit la valeur nette familiale de quelque 800 millions de dollars.

Son refus d’abandonner ses entreprises défaillantes est désastreux sur le plan financier, déclare Alon Ossip dans sa défense.

Frank était, à son époque, un géant du commerce canadien [...] aujourd'hui, à 86 ans, le jugement professionnel de Frank n'est plus du tout ce qu'il était, ajoute-t-il.

Affaires

Justice et faits divers