•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le froid incommode des résidents âgés d'un HLM de Sept-Îles

Une grande résidence de plusieurs étages dans une ville enneigée.
Des résidents de l'habitation Les Pionniers, à Sept-Îles, se plaignent du froid. Photo: Radio-Canada / Mathieu Boudreault

Le froid incommode des résidents de l'habitation à loyer modique pour personnes âgées autonomes Les Pionniers, à Sept-Îles. Le problème causé par des rénovations en cours, sera rapidement réglé, selon l'administration.

Les journées froides sont difficiles pour André Landry, l’un des résidents des Pionniers à Sept-Îles.

L’homme de 80 ans déplore que les fenêtres et les portes, qui viennent pourtant d'être changées, laissent passer l'air froid et la neige dans les corridors.

Une homme âgé en entrevue.Le résident André Landry. Photo : Radio-Canada / Mathieu Boudreault

Québec a investi six millions de dollars pour moderniser l'édifice de 85 logements.

Les travaux commencés en 2014 sont toujours en cours.

Selon M. Landry, c'est au rez-de-chaussée que le froid se fait le plus sentir.

Dans les corridors, il y ferait au maximum 12 ou 13 degrés le matin selon lui.

Au rez-de-chaussée il y a un monsieur dont l’eau a gelé hier dans sa chambre de bain, et dans la salle de lavage qui est à côté, qui est à peu près à huit mètres de la porte extérieure, l'eau a gelé, raconte M. Landry.

Un problème temporaire

Pour réchauffer les tuyaux, des trous ont été percés dans le mur et une chaufferette a été installée dans la salle de lavage adjacente.

Une chaufferette installée près des trous percés dans le mur pour les rénovations à la résidence des Pionniers à Sept-ÎlesUne chaufferette temporaire a été installée par l'OMH de Sept-Îles Photo : Radio-Canada / Mathieu Boudreault

Il s'agit de l'une des solutions temporaires mises en place par l'Office municipal d'habitation de Sept-Îles, qui gère l'immeuble, pour limiter rapidement l'inconfort de ses résidents.

La directrice générale de l'Office municipal d'habitation, Oléa Richard, reconnaît que de l'air froid s'infiltre dans le bâtiment. Selon elle, le problème s'explique par la différence de pression de l'air entre l'extérieur et l'intérieur de l'édifice résultant des travaux de mise à niveau du système de ventilation et de la plomberie.

Elle ajoute que les résidents ont déjà été avisés de cette situation lors de rencontres, mais peu de locataires y auraient participé.

La directrice générale assure que l'infiltration d'air froid sera chose du passé à la fin des travaux, qui doivent se terminer dans six mois.

D'ici-là, l'organisme affirme déployer les efforts nécessaires pour assurer le confort de ses résidents.

Avec les informations de Laurence Royer

Côte-Nord

Conditions météorologiques