•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jean Charest à Winnipeg pour rencontrer des membres de l'industrie de l’aéronautique

Deux hommes en conversation avec une femme dans un atelier.
Jean Charest était au Collège Neeginan de Winnipeg pour rencontrer des acteurs et futurs acteurs de l'industrie aéronautique et aérospatiale. Photo: Radio-Canada / Patrick Foucault
Radio-Canada

L'ancien premier ministre du Québec, Jean Charest, était de passage à Winnipeg mardi, afin de rencontrer les principaux acteurs de l'industrie de l'aéronautique et de l'aérospatiale dans la capitale manitobaine.

Il a été mandaté par l’Association des industries aérospatiales du Canada (AIAC) pour déterminer les priorités de l’industrie en prévision des prochaines élections fédérales.

Dans le cadre des consultations intitulées « Vision 2025 », Jean Charest fait le tour du Canada. Après Toronto, Montréal et Winnipeg, il se rendra à Vancouver, Halifax et Ottawa.

« L’aéronautique est une industrie très importante au Canada », affirme celui qui est maintenant consultant pour le cabinet d’avocats McCarthy Tétrault.

Winnipeg joue un rôle important au Canada dans l’industrie de l’aéronautique. Actuellement, 4400 personnes travaillent dans des entreprises du secteur aéronautique comme Boeing, Magellan et StandardAero.

Jean Charest dit que l’industrie aéronautique se porte bien à l’heure actuelle au Canada, mais affirme que si le gouvernement fédéral n’est pas prudent, les choses pourraient changer rapidement.

« On ne peut pas tenir pour acquis que nous serons toujours aussi compétitifs dans l’avenir. Il faut prévoir et anticiper, soutien Jean Charest. Il n’y a aucun pays au monde, aucune industrie aéronautique au monde qui n’a pas le soutien [financier] de ses gouvernements pour se maintenir. »

L’ancien premier ministre du Québec dit qu’il est rare pour un pays avec une population semblable à celle du Canada d’être aussi compétitif dans ce secteur. Il affirme que le Canada se retrouve dans une position avantageuse grâce à des investissements massifs du gouvernement fédéral en aéronautique après la Deuxième Guerre mondiale.

Jean Charest affirme que pour maintenir cette position avantageuse, le pays doit continuer de miser sur la recherche et le développement.

« La recherche et le développement c’est important, explique-t-il. [Le secteur aéronautique] c’est le secteur industriel où on fait le plus de recherche et de développement, et de loin. La formation de la main-d’œuvre est extrêmement importante. Partout où je vais, c’est un sujet où on revient. […] Il faut tout mettre en œuvre pour arrimer les compétences des travailleurs avec les besoins de l’industrie. »

Industrie aéronautique

Économie