•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 M$ pour mettre au point le raffinage partiel en Alberta

Rachel Notley (à gauche) et Columba Yeung ( à gauche) sont en train de faire une allocation.

La première ministre Rachel Notley et Columba Yeung, le président-directeur général de Value Creation ont annoncé ensemble le projet de nouvelle raffinerie.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Une entreprise de Calgary investit 2 milliards de dollars pour créer une usine de raffinage partiel dans la région d'Edmonton.

La première ministre albertaine, Rachel Notley, en a fait l’annonce en conférence de presse mardi à Calgary.

La province s’est engagée à appuyer le projet sous la forme d’une garantie de prêt de 440 millions de dollars.

« Notre projet va permettre la création de bons emplois à long terme », a déclaré Columba Yeung, président-directeur général de Value Creation, l’entreprise calgarienne qui finance la nouvelle usine de raffinage partiel.

La construction de la nouvelle infrastructure, dans le secteur industriel de Heartland, nécessitera l'emploi de 2000 personnes et, une fois que la raffinerie sera opérationnelle, près de 200 postes à temps plein seront à pourvoir, a indiqué la province.

Raffinage local

Le raffinage partiel consiste à rendre le bitume, le produit des sables bitumineux, plus liquide sans avoir à le mélanger à des solvants.

L'entreprise Value Creation promet que sa nouvelle technologie fera augmenter de 30 % la capacité de transport des pipelines.

Déjà, en février 2018, le gouvernement s'était engagé à appuyer la construction de deux à cinq usines de raffinage partiel.

En misant sur ce type de raffinage, Rachel Notley espère permettre aux entreprises de la province d'exporter plus facilement leur pétrole vers de nouveaux marchés, tout en le vendant à un meilleur prix.

« Raffiner notre pétrole localement, c’est offrir plus d’emplois et d’investissements à nos communautés », a affirmé Mark Plamondon, directeur général de l’Association industrielle de Heartland.

Bien que le chef du Parti conservateur uni (PCU), Jason Kenney, affirme favorable à toute mesure permettant de diversifier l'économie albertaine, il s’inquiète du fardeau que cela pourrait représenter pour les contribuables.

« Je ne suis pas pour l'idée d'un chèque non barré aux compagnies pétrolières payé par les contribuables. Il faut protéger les intérêts des contribuables albertains là-dessus », a déclaré le chef de l'opposition.

Alberta

Économie