•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de place aux piétons aux environs du square Phillips, à Montréal

Dessin présentant une vue d'ensemble du futur square Phillips
La superficie du square Phillips devrait être augmentée de 35 %­. Photo: Ville de Montréal
Radio-Canada

Plus d'arbres, plus de place pour s'asseoir, un réseau sans fil gratuit : la Ville de Montréal a annoncé mardi matin ses projets pour le secteur du centre-ville aux alentours du square Phillips. Les travaux doivent se dérouler du début 2020 à la fin 2021 au coût estimé de 50 millions de dollars.

Le réaménagement touchera le square Phillips et la place du Frère-André, dont les superficies seront augmentées, de même que les rues avoisinantes, soit l’avenue Union (entre Sainte-Catherine et Cathcart), la rue Cathcart (entre Union et Place Phillips) et la rue Place Phillips/Place du Frère-André.

L’administration compte faire plus de place aux piétons, entre autres en élargissant les trottoirs et en offrant plus d’espace pour s’asseoir. Une soixantaine de places de stationnement seront retirées, mais des zones de débarcadères sont prévues.

En conférence de presse, la mairesse Valérie Plante a fait remarquer que le secteur est bien desservi par le transport en commun.

« Dans les données préliminaires que l'on a, on sait que de toutes les personnes qui viennent magasiner sur la rue Sainte-Catherine, c'est 20 % qui viennent en voiture. Je ne veux pas minimiser ce chiffre-là, mais c'est quand même 80 % des gens qui fréquentent la rue Sainte-Catherine qui viennent en transport collectif », a-t-elle indiqué.

Le nouveau directeur général de Destination centre-ville, Emile Roux, reconnaît qu'il y a d'autres stationnements disponibles.

« Le retrait des 60 places peut largement être compensé par une meilleure accessibilité aux stationnements souterrains. Donc la question à se poser dans les années à venir, c'est comment on peut optimiser cet accès-là pour quelqu'un qui arrive de n'importe où à Montréal ou de la couronne Nord et Sud et qui veut se garer autour de la rue Sainte-Catherine », a-t-il dit.

La Ville prévoit d'ailleurs installer plus de panneaux pour inciter les automobilistes à se diriger vers les stationnements souterrains.

Dessin représentant des faisceaux lumineux qui se croisent dans le square Phillips en hiver.Un éclairage « ludique » est prévu pour l'hiver. Photo : Ville de Montréal

« Ce projet répond à de nombreux besoins exprimés lors des consultations publiques de faire une plus grande place aux piétons et de rendre plus convivial le centre-ville », a affirmé le responsable des grands parcs, des espaces verts et des grands projets, Luc Ferrandez.

Les caractéristiques patrimoniales et historiques du secteur doivent également être mises en valeur. Plusieurs bâtiments des alentours datent du 19e siècle, comme la maison Dow, construite en 1860, le magasin à rayons La Baie, construit en 1891, la bijouterie Birks, construite en 1894, de même que la cathédrale anglicane Christ-Church, construite entre 1856 et 1859.

Ces travaux font partie de la phase 1 du réaménagement de la rue Sainte-Catherine Ouest, qui vise la portion de cette artère située entre les rues Mansfield et De Bleury. Le coût total de cette phase est estimé à 123,4 millions de dollars.

Photo d'archives du square Phillips montrant des voitures tirées par des chevauxLe square Phillips en 1910, encadré par la maison Birks, la cathédrale Christ-Church et le magasin Morgan's (aujourd'hui La Baie). Photo : Ville de Montréal

Avec la collaboration de Benoît Chapdelaine

Grand Montréal

Politique municipale