•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jusqu'à 49 % de hausse de taxes pour certains propriétaires du Témiscamingue

Une affiche indique Bienvenue à Rémigny.

L'entrée de la municipalité de Rémigny

Photo : Radio-Canada / Tanya Neveu

Tanya Neveu

Certains résidents de Rémigny et du Territoire non organisé Les-Lac-du-Témiscamingue doivent s'attendre à une explosion de leurs taxes foncières, dépassant les 40 %.

Les nouveaux rôles d'évaluation des municipalités des secteurs nord et sud de MRC de Témiscamingue sont entrés en vigueur le 1er janvier 2019, pour une période de trois ans.

La hausse, de 49 %, revient aux propriétaires de TNO Les-Lacs-du-Témsicamingue. Le territoire de Laniel, pour sa part, connaît une augmentation moyenne de 30 %.

Les propriétaires fonciers de Rémigny subiront une hausse moyenne de 21 %. Par contre, les propriétés en villégiature seront davantage affectées par une hausse de 44 %.

À Témiscaming, on note une baisse globale des valeurs d'environ 3 % même si les propriétaires en bordure du lac Témiscamingue connaissent une hausse moyenne de 9 %.

Les fluctuations du marché immobilier guident le rôle d'évaluation comme l'explique la coordonnatrice du service de l'évaluation à la MRC de Témiscamingue, Caroline Gauthier.

Les transactions immobilières sont en progression depuis plusieurs années. Tout ce qui est villégiature, on constate une progression plus élevée que dans d'autres secteurs. On a pris les ventes 2015-2016-2017 et on a fait une analyse pour ensuite aller ajuster les valeurs au rôle.

Service des plaintes

Les propriétaires peuvent demander une révision de leur valeur auprès de la MRC de Témiscamingue.

Un propriétaire qui veut contester son évaluation peut le faire au maximum le 30 avril 2019. Il y a un formulaire qui est prescrit qui doit être rempli. Il est disponible à la MRC ou sur le site Internet de la MRC, ajoute Caroline Gauthier

Des frais s'appliquent pour une demande de révision.

Les municipalités de Kipawa, Notre-Dame-du-Nord, Guérin et Nédélec ont vu rôle d'évaluation reconduit, sans changement.

Abitibi–Témiscamingue

Économie