•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La police au conseil municipal de Baie-Comeau pour calmer les tensions

La salle était bondée et des gens ont dû s'asseoir dans le couloir.
Près de quarante personnes se sont présentées à la séance publique du conseil municipal de Baie-Comeau lundi soir. Photo: Radio-Canada / Olivier Roy Martin
Olivier Roy-Martin

La Ville de Baie-Comeau a demandé la présence de policiers de la Sûreté du Québec lors du conseil municipal par crainte d'un coup d'éclat dans le débat sur le retour des taxes municipales aux associations de villégiateurs.

La Ville a fait appel à la Sûreté du Québec par crainte que des villégiateurs mécontents commettent un geste de vandalisme, selon le coordonnateur aux communications, Mathieu Pineault.

Des citoyens nous ont informé avant la séance qu’il avait été discuté parmi certains villégiateurs de la possibilité d’amener du sable à l’intérieur de l’hôtel de ville, a ajouté le maire Yves Montigny dans un courriel. C’était un risque et nous avons simplement pris les précautions nécessaires face à ces informations.

Deux hommes avec des vestes pare-balles devant une salle bondée. Deux policiers de la Sûreté du Québec se sont présentés pendant une partie de la séance publique du conseil municipal. Photo : Radio-Canada / Olivier Roy Martin

Finalement, ni les agents de la Sûreté du Québec ni la gardienne de sécurité n'ont eu à intervenir.

L'enjeu des compensations financières

La Ville de Baie-Comeau n'offre pas de services de déneigement sur tout son territoire. Elle consent donc à redistribuer un pourcentage des taxes municipales à des associations de propriétaires pour le déneigement. Ce pourcentage est calculé à partir du montant total de taxes municipales payées par les membres de chaque association.

Depuis plusieurs semaines, des associations de propriétaires font pression auprès du conseil municipal pour que la Ville leur donne un plus grand pourcentage des taxes municipales.

Les montants déjà fixés dans le budget 2019

L'an dernier, la municipalité a voulu fixer un nouveau montant annuel à remettre à chaque association pour le déneigement pour le budget 2019.

L'administration municipale a donc demandé aux associations des preuves de leurs dépenses annuelles pour le déneigement. Aucune association n'a perdu de revenus à la suite du calcul des montants, selon le maire Yves Montigny, qui indique que les nouveaux montants prévus dans le budget varient en fonction notamment, des dépenses prouvées.

Alors ici, on n'a pas coupé rien à personne. On a bonifié tout le monde du secteur des lacs et des villégiatures, indique-t-il. Il y en a bien évidemment qui sont à 14%, d'autres à 18%, mais on l'a fait sous forme d'une année témoin.

Yves Montigny est le maire de Baie-ComeauYves Montigny, maire de Baie-Comeau Photo : Radio-Canada / Benoît Jobin

Des villégiateurs en demandent plus

Le secrétaire-trésorier de l'Association des propriétaires du Lac Frigon, Louis Roy, trouve injuste que chaque association ne reçoive pas le même montant.

Là, on a établi un système qui nous apparaît inégal et injuste, puis je ne suis pas sûr que les 14, 18, 10% pour d'autres, ce soit justifié, dit-il. Ce qu'on demande en retour, ce n'est pas de ne pas avoir de comptes de taxe à payer, mais c'est d'avoir une ristourne, mais qui selon mes calculs, et si je regarde les dépenses de la Ville, devrait tourner autour de 30%.

Un homme debout à l'arrière d'un lutrin devant une salle de conseil municipal bondée. Le secrétaire-trésorier de l'Association des propriétaires du Lac Frigon, Louis Roy. Photo : Radio-Canada / Olivier Roy Martin

Côte-Nord

Politique municipale