•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le dernier souffle d’une étoile en fin de vie

Une nébuleuse planétaire, qui correspond en quelque sorte à l'enveloppe de gaz ionisé brillant constituant la dernière étape de la vie d'une étoile, a été observée en détail au moyen du Très Grand Télescope de l'Observatoire européen austral (ESO) installé au Chili.

La nébuleuse planétaire ESO 577-24.La nébuleuse planétaire ESO 577-24. Photo : ESO

Ce vestige stellaire est celui de la nébuleuse ESO 577-24, distante de 1400 années-lumière de la Terre.

Sa lueur, qui n’est détectable qu’à travers de puissants télescopes, s’estompera au fur et à mesure que son enveloppe gazeuse se dilatera pour disparaître complètement dans environ 10 000 ans, ce qui représente un claquement de doigts à l’échelle astronomique.

Le saviez-vous?

  • Les premières nébuleuses planétaires ont été observées par les astronomes au 18e siècle.
  • ESO 577-24 était déjà connue. Elle fut découverte dans le cadre d’un sondage du ciel mené par l’Observatoire Palomar et la société National Geographic dans les années 1950.

Des restes stellaires

L’objet ESO 577-24 constitue les restes d’une étoile de type géante rouge ayant expulsé ses enveloppes externes et s’étant métamorphosée en une étoile naine très chaude.

Les géantes rouges sont en quelque sorte des étoiles en fin de vie dont le cœur désormais dépourvu d’hydrogène se contracte peu à peu sous l’effet de la gravité.

Cette contraction exerce de la pression sur son noyau, menant à de nouvelles réactions nucléaires en son sein et causant l’expulsion de ses enveloppes externes dans l’espace sous la forme d’un puissant vent stellaire.

Toute cette activité dans le noyau embrasé de l’étoile en fin de vie émet un rayonnement ultraviolet suffisamment intense pour faire briller les enveloppes éjectées.

Nébuleuse nébuleuse

  • Le terme nébuleuse était utilisé jusqu'au début du 20e siècle pour désigner les objets célestes d’aspect diffus.
  • À partir des années 1920, l'astronome Edwin Hubble a montré que l'aspect décrit comme nébuleux de certains astres (les galaxies) n'était dû qu'à la résolution insuffisante des instruments utilisés.
  • Depuis ce moment, le terme nébuleuse désigne les régions interstellaires particulièrement riches en gaz (le plus souvent de l'hydrogène) et/ou en poussière interstellaire.

Lorsque notre étoile, qui est le Soleil, atteindra l’âge de 10 milliards d’années, elle se changera en géante rouge. Elle n’est actuellement âgée que de 5 milliards d’années.

Représentation artistique d'une étoile géante rouge.Représentation artistique d'une étoile géante rouge. Photo : ESO

Astronomie

Science