•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Déraillement d'un train transportant des grains au nord de Saskatoon

La fumée s'échappe des wagons abîmés du train, deux camions de pompiers s'approchent du train.
De la fumée était visible sur les lieux du déraillement mardi matin. Photo: Radio-Canada / Matthew Garand
Radio-Canada

Un train du Canadien National (CN) a déraillé sans faire de blessé mardi matin sur l'autoroute 11 au nord de Saskatoon, près de Wanuskewin. L'accident a causé la fermeture d'une portion de la route dans les deux directions et les pompiers ont combattu les flammes d'un feu associé au déraillement jusqu'en début d'après-midi.

Le CN, dans un communiqué, souligne que le train ne transportait pas de matières dangereuses. Aucun blessé n'a été signalé, selon la compagnie ferroviaire.

Elle précise toutefois qu'il y a eu une fuite du réservoir de carburant de la locomotive. Le service d'incendie de Saskatoon a indiqué que le feu a été éteint vers 13 h (HNC) et ajoute que les opérations de nettoyage sont en cours.

Vers 18 h (HNC) une des voies de cette portion de l’autoroute 11 a été ouverte à la circulation. Les automobilistes sont toujours encouragés à éviter cette zone.

Sur les 52 wagons du train, 30 ont quitté le chemin de fer, disent les pompiers.

Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) a annoncé qu'une équipe d'enquêteurs se rendra sur les lieux du déraillement, mercredi, dans le but de recueillir des informations. Le BST est un organisme qui mène des enquêtes et effectue des recommandations, mais qui ne détermine pas de responsabilités civiles ou pénales.

Une scène impressionnante

Un automobiliste, Braden Rein, raconte qu’un des wagons semblait sauter avant de sortir des rails, et que par la suite d’autres wagons se sont heurtés contre le premier.

« Au moins une douzaine de wagons ont déraillé en avant de la locomotive, et d’autres en arrière », a écrit Braden Rein.

« Ce n’était pas aussi bruyant que j’aurai imaginé, mais juste un tas de métal en train de se broyer. »

Rachel Baird se dirigeait en voiture vers Saskatoon lorsqu’elle s’est arrêtée devant le passage à niveau. Elle dit avoir observé un wagon en train de pousser la neige sur le sol et sur le point de dérailler.

« Je me suis dit, ma foi, ce truc va se renverser. Et effectivement, il a basculé », raconte Rachel Baird, avant d’ajouter, « j’ai vu les wagons dérailler l’un après l’autre ».

« C’était impressionnant à observer », confie-t-elle.

Elle relate avoir entendu des grondements intermittents à chaque écrasement d’un wagon. Puis, elle s’est vite éloignée de la scène quand on lui a signalé l’existence une fuite de carburant dans la locomotive.

Une fuite complique la tâche des pompiers

Le chef adjoint du service d'incendie de Saskatoon, Wayne Rodger, a mentionné en point de presse en fin d'avant-midi que son équipe a reçu un appel concernant le déraillement un peu avant 9 h 30 (HNC). À son arrivée, l'équipe a rapidement remarqué la fuite de carburant, comme souligné par le chef adjoint, qui a ajouté que la priorité des pompiers a alors été d'isoler la fuite et d'éteindre le feu.

Saskatchewan

Déraillement de train