•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des lits en santé mentale à Kenora dès ce printemps

Affiche signalant l'entrée de Kenora en hiver.

Située près de la frontière manitobaine, la municipalité de Kenora compte 15 000 habitants.

Photo : Radio-Canada / Jeff Walters/CBC

Radio-Canada

Il s'agit d'un premier programme du genre dans le Nord-Ouest de l'Ontario. Ces lits, destinés à héberger temporairement les personnes atteintes de problèmes de santé mentale, doivent ouvrir en avril 2019.

Le programme offrira aussi de l’appui aux toxicomanes.

Baptisé « programme de lits sécuritaires », celui-ci vise à alléger le travail des policiers et à désengorger les lits d’hôpitaux.

La directrice générale de l’Association canadienne pour la santé mentale à Kenora, Sara Dias, explique que les cinq lits du nouveau centre accueilleront des gens qui ont besoin d’aide à l’extérieur des hôpitaux et des prisons.

Les clients du centre y seront amenés par le Service de police, ou recommandés par un médecin après avoir été conduits à l’hôpital par un policier.

Un jeune adulte recroquevillé sur lui-même, seul devant un grand mur grisâtre.

Le programme permettrait d’héberger temporairement jusqu’à cinq personnes à la fois.

Photo : Radio-Canada

Ils pourront demeurer au centre jusqu’à un mois, en tirant avantage des services de thérapie et de formation ainsi que des soins infirmiers.

C’est très important à Kenora, ajoute M. Dias. Nous avons l’un des plus hauts taux d’interaction policière avec les gens qui ont des problèmes de toxicomanie et de santé mentale.

Le programme est financé par le RLISS du Nord-Ouest et le ministère de la Santé et des Soins de longue durée.

Avec les informations de CBC

Nord de l'Ontario

Établissement de santé