•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De mesures d'expropriation entreprises pour le réaménagement de la Galt Ouest à Sherbrooke

Neuf immeubles à logements de la rue Galt Ouest sont appelés à disparaître entre les rues Alexandre et Belvédère Sud, à Sherbrooke.

Neuf immeubles à logements de la rue Galt Ouest sont appelés à disparaître entre les rues Alexandre et Belvédère Sud, à Sherbrooke.

Photo : Radio-Canada

Louis-Philippe Bourdeau

L'ensemble du projet de revitalisation de la rue Galt Ouest pourrait être retardée, car la Ville de Sherbrooke n'a pas été en mesure de s'entendre avec les propriétaires de quatre bâtiments, dont elle souhaite faire l'acquisition. Des procédures d'expropriation ont été entreprises.

En tout, neuf bâtiments seront démolis pour laisser place à de nouveaux bâtiments qui porteront le total à 70 logements sociaux aux côtés du parc Alfred-Élie-Dufresne d'ici 2021. Les travaux de démolition sont prévus à l'automne.

Avant les Fêtes, des ententes ont été conclues avec quatre premiers propriétaires pour une somme de 1,6 million de dollars.

Pour éviter l'expropriation, les négociations se poursuivront avec les autres propriétaires dans l'espoir d'en arriver à une entente et ainsi éviter le report du projet.

Des propriétaires ont rénové leur immeuble, ils avaient mis du coeur là-dedans. C'est probablement l'immeuble le plus beau du secteur. Pour eux, ça leur fait quelque chose de s'en départir, admet la conseillère municipale du secteur, Chantal L'Espérance.

D'autres font monter les enchères, ajoute-t-elle. On a toutefois des pouvoirs comme Ville pour faire en sorte que les contribuables ne paient pas un prix exorbitant, ça s'appelle l'expropriation.

Certains propriétaires pourraient donc se tourner vers le Tribunal administratif du Québec. Si ce scénario se concrétise, les délais pourraient s'étirer pendant deux ans, estime Chantal L'Espérance.

Je pense que les infrastructures pourront rester encore deux ans de plus, mais en même temps, j'ai bon espoir que le fait d'avoir acquis quatre immeubles avant les Fêtes pourra nous permettre de gagner du temps.

Détruire, pour mieux reconstruire

En plus des logements sociaux, le tronçon de la rue Galt Ouest situé entre les rues Alexandre et Belvédère Sud serait notamment élargi et une piste cyclable serait aménagée dans la cadre de ce grand réaménagement.

Tout ça, c'est un gros plus pour les gens du secteur, assure Mme L'Espérance.

La revitalisation serait conduite de concert avec la Fédération des coopératives d'habitation de l'Estrie, la Société d'habitation du Québec et l'Office municipal d'habitation (OMH).

C'est un très beau projet avec l'OMH. Ça va redonner le même nombre de logements sociaux que ceux qu'on défait, mais avec une qualité nettement supérieure.

La Ville assure que les locataires touchées seront soutenues et accompagnées dans leur relocalisation.

Estrie

Habitat