•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des bandes cyclables permanentes sur Jacques-Cartier dès cet été

Un cycliste sur le pont Jacques-Cartier de Sherbrooke

Un cycliste sur le pont Jacques-Cartier de Sherbrooke

Photo : Radio-Canada / Brigitte Marcoux

Louis-Philippe Bourdeau

De projet-pilote contesté lancé en 2016, les bandes cyclables sur le pont Jacques-Cartier à Sherbrooke seront aménagées de manière permanente dès cet été. Depuis le lancement du projet, le nombre de cyclistes qui emprunte quotidiennement le pont a plus que doublé. Des ajustements devront toutefois être apportés pour s'assurer d'une meilleure cohabitation avec les automobilistes.

Entre mai et septembre 2017, environ 210 cyclistes ont utilisé la piste cyclable chaque jour comparativement à 90 avant la mise en place de cette voie qui leur est réservée, selon un bilan présenté lundi soir au conseil municipal.

Seuls quelques cyclistes (8 %) ont conservé de mauvaises habitudes en roulant à contresens ou encore sur le trottoir

Les études réalisées par la Ville démontrent aussi le faible impact sur la circulation, malgré le retrait d'une voie pour réaliser le projet.

En 2017, les cyclistes devaient toutefois partager la route avec les automobilistes à l'extrémité sud du pont ce qui a contribué à réduire la congestion.

Bien que cette cohabitation n'ait causé aucun incident, la Ville estime que cette zone de conflit n'offre pas une sécurité satisfaisante.

L’an dernier, le projet a été mis sur la glace afin de permettre au ministère des Transports du Québec (MTQ) de réaliser des travaux de réfection sur le pont.

Des recommandations

Tout n’est pas parfait, des ajustements ont été proposés afin de rendre l'accès au pont Jacques-Cartier plus sécuritaire pour les cyclistes à ses deux extrémités.

En partenariat avec Vélo-Québec, la Ville a réfléchi aux manières d'y arriver. Deux recommandations principales ont été proposées, dont la construction de trottoirs cyclopédestres afin de retirer les cyclistes des voies de circulation, notamment près de l'intersection de la rue Denault.

Les cyclistes étaient dans la circulation pris entre les deux voies de voitures. C'était un peu insécurisant pour eux, explique la directrice du Service des infrastructures urbaines, Caroline Gravel. Ce trottoir cyclopédestre leur permettra de quitter la chaussée.

Le trottoir sera donc élargi et devrait laisser suffisamment de place aux piétons sur une centaine de mètres. Sa construction devrait coûter près de 100 000 $.

De l'autre côté du pont, des modifications seront aussi nécessaires. Les automobilistes auront plus de temps pour changer de voie. La distance avant la fermeture de la deuxième voie sera allongée.

On s'est rendu compte que les automobilistes anticipaient le rétrécissement de la route, donc ils utilisaient une seule voie beaucoup trop tôt, explique Mme Gravel. Ça créait une petite congestion près de la rue Tracy. Donc, on va changer le marquage à cet endroit.

Les travaux du MTQ se poursuivront l'an prochain sur le pont ce qui retardera la mise en place de ces nouvelles bandes cyclables.

Les travaux pourront être réalisés seulement vers la fin de l'été.

Estrie

Cyclisme sur route