•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un Albertain sur deux est à 200 $ de l'insolvabilité chaque fin de mois

Des billets de 5 $, 20 $ et 50 $ dans un portefeuille sur une table.
Presque la moitié des Albertains se disent à 200 $ ou moins de l’insolvabilité à la fin du mois. Photo: Radio-Canada/Simon-Marc Charron
Radio-Canada

Les hausses des taux d'intérêt inquiètent les Albertains, d'après un sondage de la firme Ipsos publié lundi. Près de 50 % des répondants de la province considèrent même qu'une augmentation des taux pourrait les mener à la faillite.

« Malheureusement, ces statistiques ont encore augmenté », constate depuis septembre Donna Carson, syndic en insolvabilité pour la firme MNP, qui a commandé l'enquête d'opinion.

Selon le sondage, 64 % des Albertains disent ressentir les effets de l’augmentation des taux d’intérêt. Cette proportion a augmenté de 20 % depuis septembre.

Un Albertain sur deux (48 %) serait par ailleurs incapable d'absorber des dépenses additionnelles de 200 $ par mois.

Environ les deux tiers considèrent qu’ils ne pourraient faire face à la situation s’ils se retrouvent sans emploi par exemple, ou avec une maladie.

Donna Carson, syndic en insolvabilité pour la firme MNP

Bruno Mercier, conseiller en placement à la Banque Nationale, explique, comme Donna Carson, que les difficultés dans le secteur énergétique en Alberta sont entre autres responsables de ces statistiques.

« L’économie albertaine a certainement ralenti depuis l’été. On peut regarder le prix du [pétrole] qui a beaucoup descendu dans les derniers trois, quatre mois. Les gens qui travaillent dans l’industrie pétrolière peuvent avoir plus de stress », dit-il.

La première chose à faire, c’est vraiment d’analyser où va mon argent tous les mois. Si l'on ne sait pas, on ne sait pas où couper.

Bruno Mercier, conseiller en placement à la Banque Nationale

Selon le Bureau du surintendant des faillites du Canada, le nombre d'Albertains incapables de payer leurs dettes a augmenté de 21 % en un an.

Les Canadiens qui se disent les plus susceptibles de faire faillite habitent en Saskatchewan et au Manitoba. La province en deuxième position du classement est l'Alberta, d'après Ipsos.

Méthodologie :
La firme Ipsos a mené le sondage en ligne auprès de 2154 Canadiens du 7 décembre au 12 décembre 2018. La marge d'erreur est de plus ou moins 2,4 % 19 fois sur 20.

Avec des informations de François Joly et Dave Gilson

Finances personnelles

Économie