•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De nombreux artistes témoignent de leur solidarité envers la nation Wet’suwet’en

La chanteuse Safia Nolin
La chanteuse Safia Nolin fait partie des signataires de la lettre ouverte. Photo: Radio-Canada
La Presse canadienne

Dans une lettre ouverte, plus de 200 musiciens et représentants du milieu culturel canadien expriment leur solidarité envers les membres de la Première Nation Wet'suwet'en, qui manifestent contre la construction d'un gazoduc sur des territoires traditionnels dans le nord de la Colombie-Britannique.

Des membres des groupes Arcade Fire, July Talk et Arkells font partie des signataires du texte adressé au camp d'Unist'ot'en et à la nation Wet'suwet'en. Ils affirment avoir été « furieux » à la suite du démantèlement de leur point de contrôle par des agents armés de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) et de l'arrestation de 14 personnes plus tôt ce mois-ci.

Le groupe d’artistes, dont font également partie les chanteuses Elisapie et Safia Nolin, remercie les manifestants pour leur engagement envers la protection de l’environnement. « Nous réalisons qu’en protégeant votre territoire et en vivant sur vos terres, vous honorez non seulement vos droits et vos devoirs sacrés, mais vous protégez aussi les plantes, les animaux et les sources d’eau pour nous tous », peut-on lire dans la déclaration.

Le démantèlement des installations du camp Unist'ot'en par la GRC est survenu à la suite d’une injonction rendue par la Cour suprême de la Colombie-Britannique, interdisant à quiconque de nuire aux travaux de construction du pipeline.

Les responsables du projet Coastal GasLink ont indiqué avoir signé des accords avec les 20 conseils de bande élus des Premières Nations installées le long du tracé du pipeline, qui doit transporter du gaz naturel depuis le secteur de Dawson Creek jusqu’au port de Kitimat, en Colombie-Britannique. Les cinq chefs de clan héréditaires au sein des Wet'suwet'en considèrent toutefois que leur consentement est également nécessaire dans ce dossier.

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a déclaré que les actions de la GRC pour appliquer l'injonction n'étaient « pas idéales », mais que « la primauté du droit » et l'autorité des tribunaux canadiens devaient être respectées.

Les événements ont entraîné des manifestations à travers le pays.

Colombie-Britannique et Yukon

Industrie pétrolière