•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Feu vert à des travaux de déboisement pour construire le pipeline Keystone XL

Le pipeline Keystone traverse un terrain montagneux avec des arbres.
Le pipeline Keystone XL de TransCanada doit faire 529 km de long seulement en sol canadien. Photo: Associated Press
Radio-Canada

L'Office national de l'énergie (ONE) permet à l'entreprise TransCanada de réaliser des travaux de déboisement pour construire le pipeline Keystone XL. Cette approbation, toutefois, touche seulement une zone du chantier située au sud de Hardisty, en Alberta.

L'ONE en a fait l'annonce par voie de communiqué lundi. Selon l'organisme fédéral, TransCanada satisfait aux « exigences réglementaires » et peut donc commencer ces travaux.

L'ONE dit superviser et approuver chaque étape de la construction de l'oléoduc qui, à terme, pourrait transporter environ 700 000 barils de pétrole brut par jour de l'Alberta jusqu'au Nebraska, aux États-Unis.

TransCanada explique dans un courriel que le déboisement fait partie de l’étape de préconstruction du pipeline : « Ces travaux débuteront à la fin du mois de janvier jusqu’à environ le début du mois de mars. »

En vert, le tracé du nouveau pipeline Keystone XL proposé qui relierait l'Alberta au golfe du Mexique, et en gris, le tracé du pipeline existant.En vert, le tracé du nouveau pipeline Keystone XL proposé qui relierait l'Alberta au golfe du Mexique, et en gris, le tracé du pipeline existant. Photo : Radio-Canada

Ce feu vert survient deux mois après qu'un juge fédéral du Montana a suspendu les travaux de construction de l'oléoduc aux États-Unis en raison notamment d'un manque d'analyses environnementales, et ce, malgré l'approbation de Donald Trump en 2017.

Alberta

Industrie pétrolière