•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Cuisines gaspésiennes poursuivent leur expansion

Un moulin à viande et de la viande dans un bac en acier inoxydable
L'argent servira à automatiser et à robotiser l'usine où travaillent déjà 150 personnes. Photo: Radio-Canada / Joane Bérubé
Joane Bérubé

Investissement Québec et le gouvernement du Québec accordent une aide financière de 2,7 millions de dollars à l'entreprise Les Cuisines gaspésiennes. La ministre déléguée au Développement économique régional, Marie-Eve Proulx, en a fait l'annonce lundi après-midi à Matane.

L'argent, qui sera versé sous forme de prêt sans intérêt, dont 2 millions en provenance d’Investissement Québec, servira à l’achat d’équipements pour une nouvelle ligne de tranchage et pour l’automatisation de l’usine, principalement dans le secteur de l’emballage

La direction de l’usine, qui fabrique du jambon, des cretons et diverses charcuteries, ambitionne de doubler sa production d’ici cinq à six ans.

Le projet d’agrandissement et d’automatisation de l’usine, évalué à un total de 7 millions de dollars, a été amorcé l’an dernier.

Entrepôt avec des boîtes sur les tablettesEntrepôt des Cuisines gaspésiennes Photo : Radio-Canada / Joane Bérubé

L’argent de Québec permettra de poursuivre les travaux, selon le président et directeur général des Cuisines gaspésiennes, Enrico Carpinteri. Dans le 7 millions, il y a une autre expansion qui s’en vient au printemps. Ça fait partie de tout ce qu’on a besoin de faire pour nous préparer à augmenter les ventes et pouvoir répondre à la demande,explique M. Carpinteri.

D’après le PDG des Cuisines gaspésiennes, les occasions d’affaires ne manquent pas pour une entreprise comme la sienne. Il y a de moins en moins de compétiteurs et les compétiteurs sont de grandes entreprises et ça laisse des opportunités pour de plus petites entreprises comme nous.

Des jambons sur des tablettesLes Cuisines gaspésiennes fabriquent du jambon, des cretons et diverses charcuteries. Photo : Radio-Canada / Joane Bérubé

Les travaux de robotisation devraient être terminés à la fin de 2019. L’ensemble des projets liés à l’investissement total de 7 millions de dollars devrait être finalisé à l’été 2020.

Les Cuisines gaspésiennes vendent 75 % de leurs produits sur le marché québécois et la balance dans les provinces maritimes. L’entreprise a déjà exploré les marchés ontariens et ceux de l’ouest du pays. Mais on pense qu’on est capables d’atteindre nos objectifs en étant meilleurs à commercialiser nos produits au Québec et dans les Maritimes, affirme le PDG.

Deux travailleuses dans l'usine des Cuisines gaspésiennesLe manque de main-d'oeuvre limite les projets de développement, selon le PDG des Cuisines gaspésiennes Photo : Radio-Canada / Joane Bérubé

L’usine emploie 150 travailleurs. Les travaux en cours ne devraient pas permettre de création d'emploi mais ne devraient pas non plus mener à des mises à pied. La pénurie de main-d’œuvre demeure un frein à la croissance, admet M. Carpinteri. On a des projets qu’on est obligé de laisser de côté par manque de main-d’œuvre, poursuit le PDG des Cuisines gaspésiennes.

Les travaux d’agrandissement ont été confiés à des entreprises de la région. C’est une entreprise de Sayabec, Automation D’Amour, qui a obtenu le contrat de robotisation.

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Agro-industrie