•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Attaque dans un Canadian Tire : la juge examinera les rapports psychiatriques

Une illustration judiciaire montre l'accusée, Rehab Dughmosh, assistée d'une interprète en langue arabe durant son procès.
Rehab Dughmosh a été reconnue coupable d'une attaque terroriste. Photo: Radio-Canada / Pam Davies
Radio-Canada

La juge qui préside le procès d'une femme reconnue coupable d'une attaque terroriste dans un magasin Canadian Tire de Toronto veut passer en revue les examens psychiatriques dont Rehab Dughmosh a fait l'objet avant de lui imposer une peine.

La magistrate Maureen Forestell a indiqué en cour lundi qu'elle voulait déterminer si une autre évaluation psychiatrique était nécessaire.

Une audience sur la détermination de la peine doit avoir lieu à une date ultérieure.

La semaine dernière, un jury a reconnu coupable Rehab Dughmosh de l'attaque au couteau et au bâton de golf survenue en 2017. Personne n'avait été blessé grièvement.

La femme de 34 ans avait admis les faits à l'ouverture de son procès.

Se représentant elle-même en cour, elle avait notamment avoué qu'elle avait agi au nom du groupe armé État islamique, qu'elle avait tenté de rejoindre sans succès en avril 2016 en Syrie.

Rehab Dughmosh risque une peine maximale de 10 ans pour l'accusation de terrorisme et de 14 ans pour les accusations de fabrication et de possession d'armes et d'agression armée liées à l'attaque dans le Canadian Tire.

La mère de deux enfants avait été jugée apte à subir son procès, à la lumière d'une première évaluation psychiatrique.

Toronto

Terrorisme