•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du procès de l'homme accusé d'avoir tué un chauffeur d'autobus à Winnipeg

Irvine Fraser
Irvine Fraser, un chauffeur de Winnipeg Transit, venait de terminer son dernier trajet lorsqu'il a été poignardé. Photo: Facebook
Radio-Canada

Le procès de l'homme accusé du meurtre d'Irvine Fraser, le chauffeur d'autobus poignardé en 2017, le jour de la Saint-Valentin, s'est ouvert lundi. Brian Kyle Thomas, 22 ans, fait face à des accusations de meurtre au deuxième degré, de port d'arme dans un dessein dangereux et de non-respect des conditions de probation.

Les procureurs de la Couronne, Keith Eyrikson et Paul Gurdlestone, ont indiqué aux membres du jury qu’ils allaient tenter de prouver que le prévenu est bien le meurtrier d'Irvine Fraser. Des photos et des vidéos de l’incident ayant eu lieu dans l’autobus seront présentées en preuve.

Un premier témoin a été appelé à la barre. Le policier Brian Neumann, spécialiste des scènes de crime, a ainsi décrit de nombreuses photos pour établir où s’étaient déroulés le crime et l’enquête dans les premières heures qui ont suivi, les 14 et 15 février 2017.

Le juge en chef de la Cour du Banc de la Reine, Glenn Joyal, préside le procès. Dans son introduction, il a précisé au jury que l’accusé bénéficie de la présomption d’innocence et que trois éléments doivent être prouvés : d’abord, que l’accusé a tué la victime; ensuite qu’il a commis un geste illégal; et enfin que l’accusé était dans l’état d’esprit requis pour commettre un meurtre.

Rappel des événements

Le 14 février 2017, vers 2 h du matin, Irvine Fraser a immobilisé son autobus au dernier arrêt de son trajet. Selon la police, un passager a refusé de quitter le véhicule, et une bagarre, au cours de laquelle le chauffeur a été poignardé, s'en est suivie.

C'est la première fois qu'un chauffeur d'autobus de Winnipeg était tué alors qu'il était au travail.

Une caméra de surveillance à bord de l'autobus a capté une partie de la scène. L'homme de 22 ans a été arrêté peu après, non loin de la scène du crime sur la rivière Rouge.

Au moment des événements, Brian Kyle Thomas était un sans-abri à Winnipeg qui avait déjà eu affaire avec la justice et qui avait connu une enfance difficile.

Le procès qui se poursuit mardi devrait durer 12 jours.

Le meurtre du chauffeur de 58 ans, survenu près de l'Université du Manitoba alors qu'il terminait son trajet de nuit, avait suscité de fortes réactions dans la population. Des chauffeurs avaient par la suite dénoncé la violence dont ils sont victimes.

Le syndicat qui les représente a demandé une meilleure protection pour ses membres et Winnipeg a récemment recommandé que des boucliers de protection soient installés dans tous les autobus.

Manitoba

Justice et faits divers