•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Procès de Félix Pagé : du sang de la victime retrouvé sur les bottes de l'accusé

L'accusé Félix Pagé arrive au palais de justice de Drummondville par fourgon cellulaire.

L'accusé Félix Pagé arrive au palais de justice de Drummondville par fourgon cellulaire.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Accusé d'outrage au cadavre et du meurtre au deuxième degré du Drummondvillois Roland Baker, le procès de Félix Pagé se poursuit lundi. C'est au tour d'une biologiste judiciaire à se présenter à la barre pour la Couronne.

Rappelons que la victime, un homme de 60 ans, avait été retrouvé démembré dans un réfrigérateur au sous-sol de sa résidence de la rue Plamondon à Drummondville en mai 2017.

Maria Fiorillo, la biologiste, a longtemps été questionnée sur les objets saisis et sur les expertises effectuées dans la résidence de la victime et dans l'appartement de l'accusé.

La biologiste a indiqué que le sang de la victime n'a pas été retrouvé sur les vêtements de l'accusé ou dans son appartement. Seules deux gouttes de sang de Roland Baker ont été relevées sur les bottes de travail qui ont été saisies chez Félix Pagé.

Ce dernier a rappelé, aux débuts des procédures, qu'il effectuait un contrat de démolition chez Roland Baker. Aurait-il oublié ses bottes de travail lorsque le crime a été commis? A-t-il malencontreusement mis les pieds sur des matériaux de construction tachés de sang, et ce, sans le savoir?

Le témoignage de la biologiste a tiré quelques larmes aux proches de la victime qui assistent aux procédures.

Depuis le 10 janvier, Félix Pagé se représente seul. L'homme âgé de 25 ans avait expliqué au juge Alexandre Boucher et aux membres du jury que le lien de confiance entre ses avocats et lui est rompu en raison de positions irréconciliables. Le juge a acquiescé à sa demande après avoir mis en garde l'accusé des risques liés à cette décision.

Félix Pagé a plaidé non coupable à une accusation de meurtre au deuxième degré et d'outrage à un cadavre.

Estrie

Procès et poursuites