•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Archives
  • Il y a 30 ans mourait Salvador Dali

    Salvador Dali, canne à la main,  est assis en face de l'animateur Wilfrid Lemoine en mai 1958.

    Le peintre Salvador Dali a visité le Canada en 1958 et a alors accordé des entrevues à la télévision canadienne.

    Photo : Radio-Canada

    Radio-Canada

    Le 23 janvier 1989 meurt Salvador Dali, un des peintres les plus importants et les plus contestés du 20e siècle. L'œuvre de Dali a été exposée au Canada et son passage dans notre pays a piqué la curiosité de bien des gens, y compris des journalistes de Radio-Canada.

    Je suis absolument persuadé que je suis le plus important de tous [les peintres] en ce moment.

    Salvador Dali, 27 mai 1958

    Je n’aime aucune forme mécanique. Pour moi, toutes les formes doivent être molles et poilues.

    Salvador Dali, 27 mai 1958

    Un personnage hors norme

    Carrefour, 27 mai 1958

    Artiste génial, selon plusieurs, Salvador Dali est aussi connu pour son œuvre que pour son extravagance et son goût de la provocation.

    Sa moustache fine et retroussée, ses yeux exorbités en ont fait une des figures artistiques les plus reconnues et les plus controversées du 20e siècle.

    Né en Catalogne espagnole en 1904, Salvador Dali s’inscrit très rapidement dans les courants de l’avant-garde artistique.

    Il adhère au cubisme et au surréalisme. Certaines de ses toiles comme Persistance de la mémoire, mieux connue par le public sous le titre Les montres molles et sa sculpture, Vénus de Milo aux tiroirs, sont des créations phares de l’art du 20e siècle.

    Souvent, le personnage Dali dépasse son œuvre par son extravagance. Il faut dire que ce n’est pas l’humilité qui l’étouffe. Après tout, ne s’est-il pas proclamé « le plus grand génie pictural de son époque »?

    Fou?

    L’excentricité de Salvador Dali est évidente dans une entrevue que l’artiste accorde à l’animateur de l’émission Carrefour Wilfrid Lemoine le 27 mai 1958.

    Certaines des réponses du peintre nous laissent croire qu’il est fou.

    Il se déclare fétichiste et exhibitionniste.

    Il affirme avoir déjà dit au célèbre architecte Le Corbusier que les matériaux de l’avenir seront mous et poilus (ce qui provoque un sarcasme poli de la part de Wilfrid Lemoine).

    Il soutient que ses moustaches sont des conducteurs qui mènent à son cerveau.

    Salvador Dali était-il fou? Sa conjointe, Gala, l’a déjà pensé.

    Mais l’artiste fait preuve aussi de lucidité. Prenons l'exemple de son analyse du caractère du leader soviétique Nikita Khrouchtchev.

    L’entrevue est enregistrée en 1958 alors qu'on est en pleine guerre froide entre les camps soviétique et occidental.

    Pourtant le portrait que brosse Salvador Dali de Nikita Khrouchtchev est très sensé.

    Il semble surtout dénué de la hargne que professaient plusieurs politiciens et intellectuels occidentaux envers le chef russe à cette époque.

    Ce qui apparaît aussi dans l’entrevue effectuée par Wilfrid Lemoine, c’est la fascination que possède Salvador Dali pour le rêve, l’inconscient, mais aussi la physique quantique et la théorie des catastrophes.

    Ces thèmes seront toujours présents dans son parcours artistique.

    Un artiste reconnu

    Non, le Musée des beaux-arts de Montréal ne s’est pas transformé en restaurant de fruits de mer.

    Paul Toutant

    Du 27 avril au 5 août 1990, le Musée des beaux-arts de Montréal a proposé la première rétrospective canadienne de l’œuvre de Salvador Dali.

    L’exposition compte 135 pièces de l’artiste, ce qui constitue un hommage exceptionnel à son travail.

    Montréal ce soir, 24 avril 1990

    Le journaliste Paul Toutant propose un reportage sur cette exposition au Montréal ce soir du 24 avril 1990 et que présente Michèle Viroly.

    Plusieurs objets sont décodés par le journaliste.

    C’est le cas notamment de la symbolique du téléphone homard. Dans le vocabulaire de Salvador Dali, ce crustacé représentait la race humaine : dur à l’extérieur, mais mou en dedans.

    L’exposition explore aussi le thème du double, un sujet important chez Salvador Dali, qui croyait être la réincarnation de son frère aîné mort exactement neuf mois avant sa naissance.

    Parmi les découvertes qui ont pu être faites lors de cette exposition, Paul Toutant nous parle des sculptures en pâte de verre et des bijoux en or et en diamants, peu connus, mais d’une très grande beauté.

    Plusieurs tableaux montrent aussi Gala, sa compagne, qui a été le seul amour dans la vie de l’artiste.

    Salvador est mort le 23 janvier 1989 à l’âge de 84 ans dans la ville catalane de Figueres qui l’avait vu naître.

    Encore plus de nos archives

    Archives

    Arts