•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bris d'aqueduc à Val-d'Or : dommages superficiels seulement

La 3e avenue à Val-d'Or

La 3e avenue à Val-d'Or

Photo : Radio-Canada / Émélie Rivard-Boudreau

Radio-Canada

Le bris d'aqueduc survenu en plein centre-ville de Val-d'Or samedi n'a causé que des dommages superficiels, estime le directeur des Travaux publics de la Ville de Val-d'Or, Daniel Turcotte.

Un texte de Piel Côté

Ce bris, survenu en fin d'avant-midi samedi, a été causé par le froid et les mouvements de sols. La situation est revenue à la normale vers 1h00, dans la nuit de samedi à dimanche.

La conduite d'eau avait forcé la fermeture de la 3e Avenue à la circulation au centre-ville. Vu que c'était une conduite de 12 pouces, ça a fait beaucoup d'eau au centre-ville. Il a fallu sortir des machines et remettre ça propre pour la circulation, soutient le directeur des travaux publics, Daniel Turcotte.

C'est sûr que le temps qu'on ferme l'eau, ça a perturbé les activités. Et vu que c'est l'hiver ça été plus long le temps qu'on ferme les vannes.

La conduite d'eau avait cédé vers 11h30, samedi.

L'eau avait par la suite été fermée environ 40 minutes plus tard.

Un hiver dans les normes

C'était le deuxième bris majeur à survenir cet hiver à Val-d'Or. Selon Daniel Turcotte, les grands froids encaissés par les Témiscabitibiens cet hiver n'ont pas perturbé outre mesure les conduites d'eau de Val-d'Or.

Nous n'avons pas un meilleur ou pire hiver que les autres années en termes de bris de conduites, c'est semblable aux autres années jusqu'ici, mentionne-t-il.

Abitibi–Témiscamingue

Justice et faits divers