•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

WhatsApp limite le partage d'un message à cinq destinataires pour contrer la désinformation

L'application WhatsApp

L'application WhatsApp est utilisée par plus de 200 millions d'Indiens.

Photo : Getty Images / Yasuyoshi Chiba

Reuters

WhatsApp, un service de messagerie appartenant à Facebook, a annoncé lundi qu'il limitait désormais le transfert d'un message à 5 destinataires, alors qu'il était possible de le relayer à 20 jusqu'ici, afin de lutter contre la désinformation et les rumeurs.

« Nous imposons une limite de cinq messages dans le monde entier à compter d'aujourd'hui », a déclaré Victoria Grand, vice-présidente chargée des politiques et de la communication de la société, lors d'un événement organisé à Djakarta.

WhatsApp avait décidé, en août dernier, de limiter à 20 personnes ou groupes le nombre de destinataires auxquels un utilisateur pouvait transférer un message.

La limite de cinq destinataires étend au niveau mondial une mesure prise par l'entreprise en Inde en juillet après la propagation de rumeurs qui avaient entraîné plusieurs meurtres.

WhatsApp, qui compte environ 1,5 milliard d'utilisateurs, tente de faire cesser l'utilisation abusive de sa plateforme pour répondre à l'inquiétude mondiale voulant qu'elle serve à répandre de fausses nouvelles, des photos manipulées, des vidéos hors contexte et des canulars audio sans que l'on puisse en déterminer l'origine ou l'étendue.

Le chiffrement de l'application permet à des groupes de centaines d'utilisateurs d'échanger des messages texte, des photos et des vidéos en contournant les spécialistes de la vérification des faits et même les responsables de la plateforme elle-même.

Les utilisateurs d'Android devraient recevoir la mise à jour de WhatsApp en premier, à compter de lundi. L'application iOS suivra peu de temps après.

Réseaux sociaux

Techno