•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Magasins de cannabis : Windsor sur le point de se prononcer

Du cannabis produit en serre
Seulement 25 comptoirs de vente ouvriront en Ontario, dans un premier temps. Photo: La Presse canadienne / Tijana Martin
Radio-Canada

Le conseil municipal de Windsor doit se prononcer lundi soir sur l'avenir des magasins de cannabis sur son territoire.

Alors que le maire Drew Dilkens et le chef de police Al Frederick se sont jusqu'à maintenant montrés opposés à cette option, les jeux sont loin d'être faits dans ce débat.

Conseiller du quartier 7, Irek Kusmierczyk affirme avoir l'esprit ouvert à l'approche de la réunion.

C'est un problème complexe. Le débat comporte de nombreux aspects, mentionne-t-il en ajoutant qu'il écoutera ce que les résidents et autres conseillers ont à dire avant de prendre une décision.

De son côté, Kieran McKenzie, conseiller du quartier 9, va voter en faveur de l'implantation de ces magasins.

C'est une opportunité de diversification. La seule chose que nous devons faire est de dire oui, estime-t-il.

Le Dr Christopher Blue, qui prescrit du cannabis thérapeutique, espère que le conseil prendra une décision fondée sur des faits scientifiques plutôt que sur des mythes et des informations inexactes.

Les gens sont encore convaincus que le cannabis est une substance mortelle. En fait, ce n'est pas le cas. Il n'y a pas de dose mortelle, précise de médecin.

Un débat houleux en perspective

Une quinzaine de délégations doivent s'exprimer sur la question lors de la réunion, notamment le Bureau de santé publique de Windsor-Essex, qui a déjà manifesté son désaccord quant à l'implantation de ces magasins.

L'administration municipale recommande également de les refuser en raison de l'incertitude qui les entoure.

Dans un sondage en ligne, 81 % des personnes interrogées se sont toutefois déclarés favorables à l'ouverture de magasins de cannabis à Windsor.

Ailleurs dans la région, Leamington, Kingsville et Essex ont voté en faveur de l'ouverture de ces magasins, tandis que LaSalle et Tecumseh ont refusé.

Le conseil municipal d'Amherstburg doit aussi se prononcer lundi soir. L'administration y recommande de participer au programme.

Aucune de ces municipalités ne pourra cependant accueillir de magasin, puisque seules les villes de plus de 50 000 habitants le pourront dans l'immédiat.

Windsor

Cannabis