•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Montréal tarde à se conformer à la Loi sur le drapeau, dénonce la Société Saint-Jean-Baptiste

Le drapeau fleurdelisé sur un mat
La présidente des OUI Québec, l'ancienne syndicaliste Claudette Carbonneau a prononcé le discours d'ouverture en matinée. Photo: iStock
Jérôme Labbé

La Société Saint-Jean-Baptiste (SSJB) de Montréal dénonce la lenteur de la Ville de Montréal à se conformer, comme elle l'a promis, à la Loi sur le drapeau et les emblèmes du Québec. Elle demande un échéancier.

Dans un communiqué transmis lundi matin pour souligner le 71 anniversaire du fleurdelisé, le président général de la SSJB, Maxime Laporte, rappelle qu'une nouvelle politique de pavoisement a été adoptée par Montréal l'automne dernier et salue « un geste historique qui, bien sûr, mérite d’être salué ».

« Mais en date de ce jour, il appert que la loi n’est pas encore respectée de manière effective [en italique dans le texte], vu l’absence du drapeau du Québec devant une bonne partie des établissements relevant de l’administration municipale », déplore-t-il. « Par conséquent, je demande respectueusement à la mairesse [Valérie Plante] quel est donc son échéancier? »

M. Laporte, qui a échoué l'an dernier à remporter l'investiture péquiste dans la circonscription de Pointe-aux-Trembles, va même jusqu'à offrir l'aide des bénévoles de la SSJB, « prêts à donner un coup de main [à la Ville], dès aujourd'hui, s'il le faut! ».

Revue pour la première fois depuis 1996, la politique de pavoisement de la Ville de Montréal vise à respecter la Loi sur le drapeau et les emblèmes du Québec. Cette loi prévoit que le fleurdelisé doit être déployé sur les édifices où siège le conseil d’une municipalité ou un conseil d’arrondissement, sur une bibliothèque municipale et en tout lieu où une municipalité déploie son drapeau. Elle précise aussi un certain nombre de règles à respecter. Par exemple, le drapeau du Québec doit être placé à gauche lorsque présenté de pair avec celui de la Municipalité; si trois drapeaux sont hissés, celui du Québec doit se retrouver au centre; et s'il y en a quatre ou plus, le fleurdelisé doit être placé à l'extrémité gauche de la série.

Le 7 novembre dernier, la mairesse Plante avait expliqué que les drapeaux du Québec et du Canada seraient déployés rapidement dans la salle du conseil de ville ainsi que dans la salle Peter-McGill. C'est maintenant chose faite. Place Vauquelin, le fleurdelisé, déjà présent, a aussi été déplacé au centre.

Concernant la Cour municipale, deux mâts doivent encore être ajoutés pour se conformer à la Loi sur le drapeau. La Ville de Montréal évoque le « caractère patrimonial de l’immeuble » pour justifier son retard. Les travaux et l'installation devraient être complétés d’ici juin 2019, promet-elle.

Enfin, un inventaire a été réalisé dans les 19 arrondissements de la ville pour faire en sorte que tous les immeubles relevant de la Municipalité soient conformes. « Nous sommes présentement à l’étape d’évaluation technique et financière », écrit un porte-parole de la Ville. « L'évaluation financière permettra de faire des recommandations pour l'adoption d'une politique. »

Je suis fière que notre administration ait été la première à faire respecter la Loi sur le drapeau du Québec à l’hôtel de ville de Montréal.

Valérie Plante, mairesse de Montréal, sur Twitter (le lundi 21 janvier 2019, jour du Drapeau)

Rappelons que la Ville de Montréal avait été rappelée à l'ordre l'été dernier par le ministère québécois de la Justice, qui lui reprochait de ne pas accorder assez de place au fleurdelisé. Elle avait également reçu une mise en demeure de deux journalistes retraités pour l'obliger à se conformer à la loi.

Un drapeau pour Macron

En voyage officiel à Paris, le premier ministre du Québec, François Legault, a pour sa part remis un drapeau du Québec au président français, Emmanuel Macron, qui l'a reçu avec tous les honneurs, lundi.

François Legault a remis au président français Emmanuel Macron un drapeau du Québec à l'occasion de sa visite au palais de l'Élysée à Paris.François Legault a remis au président français Emmanuel Macron un drapeau du Québec à l'occasion de sa visite au palais de l'Élysée à Paris. Photo : Getty Images / RAFAEL YAGHOBZADEH

Par communiqué, son gouvernement a rappelé que c'est le 21 janvier 1948, vers 15 h, que le fleurdelisé a été hissé pour la première fois au sommet de la tour centrale de l'Hôtel du Parlement, à Québec.

Le Jour du drapeau, lui, a été instauré 50 ans plus tard par le gouvernement péquiste de Lucien Bouchard, de pair avec l'adoption d'autres symboles officiels du Québec.

Chaque année, des dizaines d'activités sont organisées partout au Québec pour souligner l'événement.

Grand Montréal

Politique municipale