•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un refuge pour animaux de Kemptville a de la difficulté à chauffer ses bâtiments

Andy Parent caresse la tête d'un cheval nain tandis que celui-ci mange dans une chaudière rouge.

Andy Parent demande l'aide du public pour chauffer son refuge d'animaux de ferme abandonnés.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Andy Parent n'arrive plus à assumer les coûts de chauffage des bâtiments du Big Sky Ranch, à Kemptville, au sud d'Ottawa, qui accueille près de 170 animaux de ferme abandonnés.

Pour maintenir une température de 13 °C dans les trois édifices, il en coûterait environ 16 000 $ en gaz propane et en électricité. À cela s'ajoutent les coûts associés à la nourriture et aux services de vétérinaires, essentiels au bien-être des animaux.

Comme les dons se font plutôt rares, le propriétaire du refuge demande l'aide des visiteurs et du public pour continuer sa mission auprès de ces bêtes.

J'ai appris deux choses avec la charité. L'une, c'est de demander et l'autre, c'est de prier. C'est ce qu'on fait en ce moment, a confié M. Parent, en entrevue à Radio-Canada.

Depuis 2002, le refuge a réussi à donner en adoption quelque 3000 animaux, dont des chèvres, des cochons, des chevaux nains et des alpagas.

Ces animaux ont été sauvés pour différentes raisons. Certains des propriétaires sont morts, d'autres sont dans des résidences pour personnes âgées.

Andy Parent, propriétaire du Big Sky Ranch

Une soixantaine de bénévoles offrent de leur temps pour nourrir les animaux et nettoyer les lieux.

Avec les informations de Martin Robert

Ottawa-Gatineau

Animaux