•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

10 Casques bleus tchadiens tués dans une attaque au Mali

Un hélicoptère soulève du sable autour d'un militaire qui retient sa casquette d'une main.
Le Canada a 250 militaires et 8 hélicoptères de déployés au Mali dans le cadre de la mission onusienne. Photo: La Presse canadienne / Adrian Wyld
Associated Press

Des djihadistes liés à Al-Qaïda ont attaqué une base de maintien de la paix des Nations unies à Aguelhok, dans la région de Kidal, dans le nord du Mali, tuant au moins 10 Casques bleus tchadiens, a annoncé dimanche la mission onusienne.

Au moins 25 autres membres de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) ont été blessés.

Par voie de communiqué, le porte-parole du secrétaire général des Nations unies a indiqué que « les forces de la MINUSMA avaient répondu de manière robuste et [que] plusieurs assaillants ont été tués ».

Des résidents ont confirmé l'assaut de dimanche matin en affirmant que les assaillants étaient venus à moto ou en voiture.

La mission de maintien de la paix au Mali, qui compte 15 000 Casques bleus, est l'une des plus meurtrières pour les Nations unies.

Le Mali est écorché par un certain nombre de groupes extrémistes affiliés à Al-Qaïda et à Daech (groupe armé État islamique), et les attaques se sont déplacées du nord vers le centre du pays.

Le Mali est également aux prises avec de la violence et de l'instabilité depuis la rébellion et le coup d'État de 2012.

Depuis le mois d'août, le Canada compte environ 250 militaires et huit hélicoptères à Gao au Mali pour réaliser des évacuations médicales et un soutien logistique.

Conflits armés

International