•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hausse des prix des logements : Val-d'Or et Amos dans les premières du palmarès québécois

Logements
Deux villes en Abitibi-Abitibi-Témiscamingue au sommet du palmarès en ce qui a trait au prix des logements. Photo: Radio-Canada / ICI Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau
Jean-Marc Belzile

Deux villes de l'Abitibi-Témiscamingue sont des cinq municipalités où le coût des appartements a le plus augmenté en 2018.

Val-d'Or arrive au 4e rang, tout juste devant la ville d'Amos, dans le rapport annuel sur le marché locatif de la Société canadienne d'hypothèques et de logements (SCHL).

Les loyers ont augmenté de 3,4 % à Val-d'Or entre octobre 2017 et octobre 2018, alors qu'ils ont augmenté de 3 % durant la même période à Amos.

Saint-Hyacinthe, Prévost et Sainte-Adèle sont les seules municipalités qui devancent Val-d'Or et Amos selon les données de la SCHL.

Hausse inférieure à Rouyn-Noranda

À Rouyn-Noranda, la hausse a été de 1,9 % : c'est en deçà de la moyenne provinciale de 2,2 %.

Une situation qui se reflète d'ailleurs dans le coût moyen des loyers pour ces trois villes.

Val-d'Or arrive au premier rang dans la région avec un coût moyen de 626 $, tout juste devant Amos à 623 $ suivi de Rouyn-Noranda à 609 $.

Les villes de La Sarre et de Ville-Marie n'ont pas été sondées, puisque leur population est inférieure à 10 000 habitants.

Bruce Gervais, coordonnateur de l'ALOCATBruce Gervais, coordonnateur de l'ALOCAT Photo : Radio-Canada / Félix B. Desfossés

Selon le coordonnateur de l'Association des locataires de l'Abitibi-Témiscamingue, Bruce Gervais, les propriétaires ont profité de la pénurie de logements pour augmenter le coût des loyers.

Vous avez le droit de refuser une hausse. En fait, le refus, ça fait partie de la procédure. Tu donnes le fardeau de la preuve au propriétaire qui doit aller démontrer à la Régie du logement, qui est un tribunal administratif, " pourquoi tu hausses ton loyer? "

Bruce Gervais, coordonnateur de l'Association des locataires de l'Abitibi-Témiscamingue

L'an dernier, la hausse du prix des appartements dans la région avait été de 2,4 % à Amos et Rouyn-Noranda puis de 1,9 % à Val-d'Or.

Une hausse injustifiée?

La régie du logement a établi vendredi les pourcentages applicables.

Ces pourcentages servent au calcul des augmentations des loyers dans la province en 2019, conformément au Règlement sur les critères de fixation de loyer.

La Régie estime la hausse à 0,5 % s'il n'y a pas eu de travaux dans le logement.

C'est un indice qu'on évoque pour se faire un jalon, pour savoir si on augmente trop ou pas. C'est 0,5 %. À 3 % à Val-d'Or, ils l'ont dépassé pas à peu près, affirme Bruce Gervais.

La hausse pourrait se poursuivre en 2019 puisque le taux d'inoccupation est encore très bas dans la région. Il est de 1,2 % à Rouyn-Noranda et Val-d'Or, et de 2,8 % à Amos.

Abitibi–Témiscamingue

Immobilier