•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Isle-Verte commémore la tragédie de la Résidence du Havre

L'intérieur église de l'Isle Verte

Quelque 150 personnes sont réunies à l'église de L'Isle-Verte pour souligner les cinq ans de la tragédie de la Résidence du Havre.

Photo : Radio-Canada / Laurie Dufresne

Jean-Louis Bordeleau

Quelque 150 personnes se sont réunies dimanche matin à l'église de L'Isle-Verte à l'occasion d'une messe souvenir pour commémorer la tragédie qui a frappé la municipalité, il y a cinq ans.

Trente-deux bénévoles ont porté une chandelle à leur entrée à l'église, à la mémoire des 32 personnes qui ont péri dans l'incendie de la Résidence du Havre, le 23 janvier 2014.

La cérémonie a été dirigée par le père Gilles Frigon, qui a voulu porter un message d’espoir.

Ce message est celui de ne jamais oublier, car en tout respect des victimes, il semble que cette cérémonie soit la dernière commémoration officielle de la tragédie.

Cinq ans plus tard, les résidents de L’Isle-Verte désirent tourner la page et regarder vers l’avenir.

Aucune famille de victimes n’a témoigné à la cérémonie.

Le père Frigon dans l'église de l'Isle-Verte.

Le nom des 32 victimes a été nommé lors de la cérémonie dirigée par le père Frigon.

Photo : Radio-Canada / Laurie Dufresne

La responsable liturgique, Marielle Marquis, soutient que cette messe-souvenir permet aux citoyens touchés de faire la paix avec le drame.

La blessure est toujours là, mais il faut avancer aussi.

Marielle Marquis, responsable liturgique
Deux personnes debout dans l'église de l'Isle Verte

L'organisatrice et responsable liturgique Marielle Marquis, et le président de la fabrique Daniel Gauthier.

Photo : Radio-Canada / Laurie Dufresne

Il ne faut pas rester dans le passé. Il faut aller dans le présent et vers l’avenir, vers d’autres projets et vers le meilleur.

Daniel Gauthier, président de la fabrique de L'Isle-Verte
Des personnes entrent dans l'église de l'Isle-Verte

Une procession de 32 personnes en souvenir des 32 victimes de la tragédie.

Photo : Radio-Canada / Laurie Dufresne

Nouveaux règlements

En 2015, sur la recommandation du coroner, Québec avait exigé que toutes les résidences pour personnes âgées se dotent de gicleurs. Les quelque 1800 résidences québécoises doivent se conformer à cette obligation d'ici 2020.

Or, un peu plus de 600 résidences en sont toujours dépourvues, selon le président du Regroupement québécois des résidences pour aînés, Yves Desjardins.

Ça va être extrêmement difficile de rencontrer l'objectif, dit-il. Les gens veulent exécuter les travaux. Ce n'est pas là qu'est le problème.

Pompiers devant les décombres de la Résidence du Havre de L'Isle-Verte, le 23 janvier 2014.

Deux pompiers devant les décombres de la Résidence du Havre de L'Isle-Verte, le 23 janvier 2014.

Photo : La Presse canadienne / Ryan Remiorz

Selon lui, l'obstacle provient plutôt de l'accès aux 130 millions de dollars en financement promis par Québec.

[Pour obtenir une subvention], il faut d'abord contracter un prêt. Ce n'est qu'à la fin des travaux qu'on peut faire une demande de remboursement. Les résidences ne sont pas capables d'obtenir d'abord un prêt.

Depuis la tragédie, de nouvelles formations ont également été données aux pompiers volontaires ou à temps partiel.

Plus de détails à venir

D'après les informations de Laurie Dufresne et de Denis Leduc

Bas-Saint-Laurent

Incendie