•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un mélange de froid glacial et de neige : du jamais vu depuis 1920

Presque partout au Québec, comme ici à Montréal en bordure du pont Jacques-Cartier, la visibilité est réduite en raison des chutes de neige et des vents forts. Photo: Radio-Canada / Conrad Fournier
Radio-Canada

La tempête hivernale qui a déferlé sur le Québec, l'Est ontarien et les Maritimes, dimanche, mêlant froid extrême et vent, complique les déplacements et perturbe le transport aérien.

La combinaison d'importantes chutes de neige et de grand froid est un phénomène rare, selon Alexandre Parent, météorologue à Environnement Canada. « Je suis incapable de trouver une tempête similaire », dit-il, après analyse des données climatologiques des dernières décennies pour le sud et le centre du Québec.

M. Parent a dû remonter à 1920 pour dénicher des renseignements sur une tempête dotée de caractéristiques comparables. Il était alors tombé une trentaine de centimètres de neige et il avait fait -19 degrés Celsius.

« Ça donne des propriétés à la neige qui sont un peu différentes, explique le météorologue. C’est une neige qui est un peu plus fine, plus sèche. Il y a moins d’eau dans la neige, ce n’est vraiment pas une neige collante. »

Cette caractéristique de la neige, à laquelle s’ajoutent les forts vents et même des rafales à certains endroits, provoque de la poudrerie et des lames de neige. Tout cela réduit considérablement la visibilité sur plusieurs routes et autoroutes, jusqu'à la rendre nulle par endroits.

Sur les régions les plus peuplées du Québec, Montréal, Lanaudière, les Laurentides, le Centre-du-Québec, la Mauricie et Québec, de 15 à 25 cm de neige étaient attendus.

L’Estrie, la Beauce et le Bas-Saint-Laurent recevront jusqu’à 45 cm de neige, alors que la Gaspésie pourrait voir 60 cm tomber sur son territoire. Tout l'est du Québec subit la tempête.

Dans les Maritimes, on prévoit une accumulation de 30 à 50 cm dans le nord du Nouveau-Brunswick, et de 15 à 30 cm dans le sud. À l’Île-du-Prince-Édouard, jusqu'à 20 cm sont prévus.

Les vents ont soufflé fort sur la province une bonne partie de la journée. Dans la région de Québec, ils atteignaient même 50 km/h. Dans la grande région de Montréal, on estime les vents à 46 km/h.

À l’Île-du-Prince-Édouard, de forts vents du sud avec rafales allant jusqu’à 90 km/h se sont levés en soirée.

Le Nouveau-Brunswick attendait pour sa part des rafales pouvant atteindre 80 km/h dans certaines régions, comme la côte de Fundy.

En raison des mauvaises conditions météo, la Fête des neiges de Montréal est suspendue.

« Restez chez vous »

Quelques voitures sur la rue King Ouest à Sherbrooke en pleine tempête de  neige.Quelques voitures sur la rue King ouest à Sherbrooke en pleine tempête de neige Photo : Radio-Canada / Marie-Pierre Roy-Carbonneau

En Estrie et dans le Centre-du-Québec, l’ensemble des routes sont enneigées et la visibilité est réduite. La prudence est de mise, Transports Québec suggérant même de reporter les déplacements non essentiels.

Entre Montréal et Québec, les autoroutes 40, sur la rive nord du Saint-Laurent, et 20, sur la rive sud, sont enneigées ou partiellement couvertes, selon les zones. La visibilité est réduite d’un bout à l’autre.

Sur Twitter, le compte d'Info Transports Québec 511 dénombre plusieurs accrochages et pertes de contrôles dans la région de Montréal. La Société de transport de Montréal a également redirigé plusieurs lignes d'autobus en raison de la neige.

Les automobilistes qui empruntent la route doivent s'assurer que les vitres, le toit, le capot, les rétroviseurs et les phares des véhicules sont bien dégagés. Il faut également garder une bonne distance avec les voitures qui précèdent.

L'opération de déneigement de la Ville de Montréal est en cours, et on indique qu'elle est particulièrement difficile compte tenu de la poudrerie. L'administration a toutefois espoir de dégager les trottoirs de la métropole d'ici la fin de la journée.

« Ils [les trottoirs] seront tous complétés, ce soir, d'ici la fin de la journée », a assuré Philippe Sabourin, porte-parole de la Ville de Montréal.

Dans la région de Québec, l’autoroute 20 est fermée dans les deux directions entre Lévis et Montmagny. La route 132 est également fermée. Des dizaines d’accrochages et des sorties de route ont été rapportées.

Le ministère des Transports souligne par ailleurs que l'efficacité des abrasifs généralement utilisés est fortement atténuée, voire nulle, en raison du froid intense.

Les usagers de la route peuvent se renseigner sur les conditions de la chaussée et de la visibilité sur les différentes plateformes de Québec 511.

En Estrie, la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke a annoncé que ses écoles seront fermées lundi.

Vols annulés

Les annulations se comptent par dizaines aux aéroports Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal, Jean-Lesage de Québec, Roméo-LeBlanc de Moncton et à l'aéroport international d'Ottawa. Les voyageurs sont invités à s’informer sur l’état de leur vol avant de se déplacer en s’inscrivant aux services d’alerte de leur transporteur aérien ou en vérifiant le site web de ces différents aéroports.

Plusieurs vols intérieurs à destination de Toronto, Vancouver, Halifax, Bathurst, Moncton et Fredericton, notamment, sont annulés.

Les voyages à destination des États-Unis sont aussi, pour la plupart, annulés. Certains vols pour New York et Miami sont maintenus.

Les tableaux d’affichage de l’aéroport indiquent que d’autres vols sont maintenus, notamment vers les destinations soleil, mais la situation peut changer avec l’aggravation de la tempête au cours des prochaines heures.

Conditions météorologiques

Environnement