•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un lynx roux sauvé in extremis

Un lynx roux dans un lit

Bob le lynx roux dans son lit d'hôpital

Photo : Photo offerte par Sandy Pines Wildlife Centre

Radio-Canada

Lorsqu'il a été découvert le long d'une route de campagne à Kingston, Bob le lynx roux a été rescapé à l'aide d'une méthode peu conventionnelle.

J'ai décidé de revêtir une paire de gants de cuisine pour m’assurer de ne pas le toucher directement, explique Laurie Paquin, une résidente de Kingston qui a trouvé vendredi dernier.

Le refuge pour animaux sauvages Sandy Pines Wildlife à Napanee est venu en aide à un lynx roux pour la première fois depuis le début de ses opérations en 1994. La bête qui avait été amenée au refuge dans un état léthargique a, après une semaine de soin, été relâchée dans la région de Kingston.

Le lynx roux était dans un mauvais état lorsqu’il a été amené au refuge. La directrice adjointe du refuge, Leah Birmingham, explique que son équipe a dû redoubler de prudence pour venir en aide à l’animal sauvage.

Il était conscient et ne voulait pas être manipulé, mais il n'était pas capable de se défendre ou de s'éloigner de nous, nous avons donc pu lui venir en aide, explique Mme Birmingham.

Le prédateur sauvage qui a été surnommé Bob est depuis devenu une célébrité locale en raison des photos et de l’information sur le progrès de son état de santé qui a circulé sur les médias sociaux.

Le personnel du refuge ne sait pas exactement ce qui est arrivé à Bob, mais ils supposent qu'il ait été heurté par un véhicule.

Au début, nous pensions que son dos était peut-être cassé, explique Laurie Paquin. Après une inspection plus minutieuse, nous avons constaté qu'il avait toujours l'utilisation de ses pattes postérieures.

Prendre soin d'un chat géant

L’équipe du refuge a dû utiliser un peu d’imagination pour offrir un espace adéquat au gros félin. Puisqu’ils craignaient que l’animal souffre d’hypothermie, des coussins chauffants ont été installés dans un grand transporteur.

L’équipe a réussi à lui faire passer une radiographie pour écarter toute possibilité de fracture, à lui donner un autre traitement par voie intraveineuse et à retirer son cathéter avant qu’il ne sorte de sédation.

Après avoir repris tous ses sens, l’animal était beaucoup plus agité. Il a été transféré dans une enceinte plus spacieuse. Une fois guéri, il réagissait rapidement à la présence humaine et se rendait dans un endroit pour être en position de se défendre.

L'animal a été relâché dans un secteur boisé, près des lieux où il a été trouvé.

Avec les informations de CBC News

Toronto

Justice et faits divers