•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un nouveau refuge pour les femmes itinérantes ouvre ses portes

Des lits avec un casier
Un refuge pour femmes itinérantes. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Toronto aura un nouveau refuge pour les femmes sans-abris dans le quartier Yorkville. Ce nouveau logement permettra de loger, à court terme, jusqu'à 80 femmes.

Pour l'instant, 56 lits sont disponibles, mais un réaménagement sera fait dans les prochains mois afin de pouvoir éventuellement accueillir 80 personnes.

Une cuisine commerciale sera également ajoutée.

L'endroit accueillera aussi pour les personnes transgenres ou les personnes non binaires.

Un immeubleUn refuge Photo : Radio-Canada

Nina Gorka, responsable des refuges du YWCA, concède que l’ajout de ces quelques lits sont une goutes d’eau dans un vase considérant la demande grandissante à Toronto.

Une femme.Nina Gorka, responsable des refuges au YWCA. Photo : Radio-Canada

Depuis le début de l’année, trois sans-abris, dont deux femmes ont été retrouvées mortes dans les rues du centre-ville.

Mme Gorka note qu’après la mort de ces itinérantes, elle sentait le besoin d’agir.

Une demande grandissante

La Ville de Toronto a trouvé le financement pour créer ce centre, mais a décidé de confier sa gestion au groupe YWCA, qui possède une expertise pour venir en aide aux femmes sans-abri.

Le refuge fait partie de l'engagement de la Ville d'ajouter 1000 nouveaux lits dans les refuges d'ici la fin de 2020.

Un peu plus tôt cette semaine, la Coalition ontarienne contre la pauvreté (OCAP) a dénoncé le manque de place dans les refuges et a demandé au maire de Toronto de déclarer l'état d'urgence, alors que trois sans-abri sont morts en l'espace de sept jours dans la Ville-Reine.

Toronto

Société