•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des résidents d'Ottawa sans chauffage pendant 40 heures à -20 °C

Un homme et une femme âgés, habillés chaudement, dans une cuisine.

Heather Thomas et Stan Thomas se réchauffent grâce au leur cuisinière électrique en attendant qu'Enbridge rétablisse leur alimentation en gaz naturel.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Plus de 550 résidences et édifices des quartiers Innes et Blackburn Hamlet, à Ottawa, se sont retrouvés sans chauffage au cours des derniers jours à la suite de dommages subis par une conduite de gaz.

Le bris s'est produit dans la nuit de jeudi à vendredi. Les employés de la Ville s'affairaient à réparer une conduite d'eau et des techniciens d'Enbridge travaillaient également sur le site lorsque la conduite de gaz a été endommagée, selon la conseillère du quartier Innes, Laura Dudas. Plusieurs foyers ont alors perdu le chauffage et l'eau courante.

Enbridge a terminé les réparations dès vendredi soir, mais les techniciens de l'entreprise ont dû rebrancher les abonnés un à un. Certains résidents ont donc été sans chauffage pendant une quarantaine d'heures. C'est le cas de Heather et Stan Thomas, qui n'ont pas dormi de la nuit de vendredi à samedi, alors qu'il faisait à peine 8 °C dans leur maison.

Tu ne peux pas dormir par cette température, peu importe la quantité de couvertures que tu as, a lancé M. Thomas, admettant qu'il n'est pas de très bonne humeur ces temps-ci.

Samedi après-midi, le couple était toujours privé de gaz. L'homme et la femme passaient la journée dans la cuisine, près de leur cuisinière électrique et d'une petite chaufferette, alors que le mercure frôlait -21 °C à Ottawa.

On ne peut pas aller ailleurs, parce que nous devons attendre [qu'Enbridge] vienne nous rebrancher, a spécifié Mme Thomas, habillée d'un manteau, d'une tuque et d'un foulard dans sa propre maison.

Deux employés sont devant un camion et réparent la conduite de gaz. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des travailleurs tentent de réparer la conduite de gaz endommagée dans la nuit de jeudi à vendredi.

Photo : Lauras Dudas

Martin Béchard venait tout juste de retrouver le chauffage lorsque Radio-Canada a cogné à sa porte. Il est l'un des nombreux résidents qui ont critiqué le manque d'information qu'ils ont reçu de leur fournisseur de gaz.

Enbridge nous a demandé de rester ici toute la journée [vendredi]. Beaucoup de gens ont perdu leur journée d'ouvrage. Et ils ont dit, non, ça va être à 18 h ce soir, puis à 23 h. [...] C'est un désastre, a jugé M. Béchard.

Dimanche matin, une porte-parole de l'entreprise Enbridge a indiqué qu'il ne restait qu'une poignée de résidences à rebrancher. Contrairement à l'électricité, où nous pouvons rebrancher un grand nombre d'usagers à la fois, avec le gaz naturel, il y a plusieurs tests à effectuer, a affirmé Tanya Bruckmueller.

Les clients d'Enbridge peuvent contacter le service à la clientèle de l'entreprise au 1 877 362-7434.

Les propriétaires doivent toutefois être présents lorsque les techniciens se présentent à un domicile pour le rebrancher au réseau. Comme certains d'entre eux ne le sont pas, la compagnie estime inévitable que certains travaux soient effectués lundi.

Avec une température de -23 °C attendue vendredi soir, la Ville d'Ottawa avait ouvert le Complexe récréatif Bob MacQuarrie pour permettre aux familles touchées de se réchauffer un peu, mais un employé a indiqué à Radio-Canada, samedi matin, que personne ne s'y était présenté.

Avec les informations de Martin Robert

Ottawa-Gatineau

Conditions météorologiques