•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Inauguration des locaux rénovés et renommés de l’école de La Loche

Un bâtiment bleu avec l'indication Dene High School et son équivalent en une langue autochtone, lors d'une journée ensoleillée.
Longtemps appelé École communautaire de La Loche, l’établissement scolaire a été rénové et rebaptisé l'école secondaire Dene. Photo: Radio-Canada / Omayra Issa

Des parents et des élèves se sont joints vendredi au personnel de l'École secondaire La Loche en présence de la ministre des Finances, Donna Harpauer, et d'autres dignitaires, pour l'inauguration des locaux rénovés de cet établissement scolaire rebaptisé École secondaire dénée.

« Aujourd’hui c’est un jour de recueillement et de réflexion pendant qu’on se rappelle ceux qui ont été victimes de [ces] tragiques événements », a déclaré Joey McCallum, le président de la Commission scolaire Northern Lights.

Les autorités scolaires ont demandé aux médias d’éviter de filmer ou de prendre des photos de la cérémonie à laquelle près de 200 personnes ont assisté.

Cette école, située à La Loche, dans le nord-ouest de la Saskatchewan, a été le théâtre d’une fusillade meurtrière en janvier 2016.

Au cours de la cérémonie, une représentante du Conseil étudiant, Kianne Janvier, a pris la parole en mémoire des victimes, dont l'un de ses amis.

À un autre moment émouvant de l'inauguration, deux membres de la communauté dénée ont prononcé des prières d'espoir en faveur de La Loche.

« Nous espérons que la réouverture de l’École secondaire dénée apportera aux élèves, aux enseignants et à la communauté de l’espoir, de la guérison et un renouveau », a pour sa part, déclarée Donna Harpauer, la ministre des Finances.

Pour une communauté forte

Le bâtiment, rénové au coût de 4,45 millions de dollars, dispose maintenant d’une nouvelle entrée, d’un centre de bien-être ainsi que de deux toilettes unisexes.

À l'entrée principale, une inscription au sol rappelle la force de la communauté dénée.

Le sol de l'école présente l'inscription Dene Strong.Les rénovations de l'école de La Loche soulignent la résilience de la communauté endeuillée par la fusillade en 2016. Photo : Radio-Canada

Le nouveau bâtiment dispose de dispositifs de sécurité renforcés.

Par exemple, le secrétariat de l’école dispose de fenêtres avec des vitres blindées. Les bureaux à proximité de l’entrée principale ont été agrandis pour permettre au personnel de l’école d’intervenir rapidement en cas d’attaque.

« C’est un nouveau départ, c’est un établissement scolaire, les gens doivent sentir qu’ils sont en sécurité et qu’ils peuvent venir à l’école sans être anxieux », explique Robert St-Pierre, le maire de La Loche.

Une salle de séjour rénovée au sein de l'école Dene de La Loche avec des canapés, des tables hautes et des tabourets. « C’était traumatisant pour les élèves de voir les marques de balles dans les murs pendant toutes ces années », a confié le maire de La Loche, Robert St-Pierre. Photo : Radio-Canada

Dans une section à part de l’école secondaire, une serre a aussi été aménagée, où l'on cultive de la laitue.

Il reste beaucoup à faire

En marge de la cérémonie, la députée Georgina Jolibois, qui a elle-même fréquenté l’établissement scolaire, reconnaît qu’il s’agit d’un grand pas, mais elle indique que les besoins sont encore grands dans la communauté.

La députée du Nouveau Parti démocratique rappelle qu’au départ, 11 millions de dollars étaient prévus pour venir en aide à la communauté. Elle déplore que les jeunes continuent de manquer de services de soutien psychosocial.

Pour la ministre des Finances, Donna Harpauer, le recrutement du personnel de santé ou d’enseignement constitue un défi à La Loche, comme ailleurs au pays. Elle explique que d’autres mesures seront annoncées par le premier ministre prochainement pour appuyer cette communauté.

Saskatchewan

Éducation