•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un propriétaire de gîte de Saguenay dénonce la hausse de taxes

Une devanture de maison où sont affichés des pancartes de gîte.
Les taxes ont augmenté de 71 % en un an au gîte à la Vieille École à La Baie. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Les propriétaires de gîtes de Saguenay ont reçu une mauvaise nouvelle concernant leur compte de taxes. Entre 2018 et 2019, leur facture a doublé à cause d'une nouvelle loi sur la fiscalité municipale.

Le propriétaire du gîte à la Vieille École à La Baie, Yvon Roy, c’est un véritable coup de massue. L'augmentation du compte de taxes atteint 1787 $

Maintenant, on paie deux factures d’eau et deux factures d’ordures ménagères, l’une résidentielle et l’autre commerciale, explique-t-il.

En un an, j’ai eu une augmentation de taxe de 71 %. J'hésitais à vendre, mais là, c'est officiel, je vends.

Yvon Roy, propriétaire du gîte à la Vieille École à La Baie

La Ville de Saguenay explique qu’elle n’est pas responsable de cette hausse. Elle se conforme aux articles 244.30 et 244.31 de la Loi sur la fiscalité municipale adoptée par le gouvernement provincial.

Cette nouvelle mesure catégorise à présent les gîtes comme des entreprises commerciales.

Un homme tient un compte de taxe dans ses mains. Yvon Roy est propriétaire du gîte à la Vieille École à La Baie. Photo : Radio-Canada

Le gîte situé à La Baie accueille généralement des touristes pendant trois mois lors de la saison estivale. Dans le cas de M. Roy, cette nouvelle change ses perspectives.

Yvon Roy croit que plusieurs autres gîtes pourraient fermer leurs portes en raison de cette hausse.

Il exerçait son métier par passion, mais il ne voit plus d'avantages financiers à travers les nombreuses taxes et la concurrence, à son avis déloyale, des Airbnb.

Saguenay–Lac-St-Jean

Économie