•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jouer au prof de français en France donne le goût de le devenir à des Britanno-Colombiens

Des étudiants assistent à un cours du programme de formation initiale des enseignants à SFU Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Chaque année, une vingtaine d'étudiants de la Colombie-Britannique s'envolent vers la France pour assister des professeurs de langue dans des écoles primaires et secondaires. À leur retour de cette expérience, nommée le TAPIF, la majorité des participants choisissent de devenir professeurs de français dans la province.

Avant de participer à ce programme, Esther Wei n'était pas certaine des études qu'elle voulait entreprendre. Pourtant, après sept mois à s'exercer comme assistante de langue à Strasbourg, son avenir s'est dessiné avec évidence.

L'enseignante à l’université Simon Fraser, Catherine Black, se charge de faire la promotion du programme TAPIF. En passant une grande partie de son temps à informer les étudiants sur le principe du séjour, c'est en partie elle qui se cache derrière la motivation des candidats comme Esther.

Colombie-Britannique et Yukon

Francophonie